Ecoutez Radio Sputnik
    Paris/attentats: Netanyahou invite les Juifs de France à s'installer en Israël

    Paris/attentats: Netanyahou invite les Juifs de France à s'installer en Israël

    Archive. © Photo: AP/Sebastian Scheiner
    Actualités
    URL courte
    0 501

    Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a invité les Juifs de France et d'autres pays européens à immigrer en Israël suite à une série d'attaques djihadistes à Paris dont une prise d'otages sanglante ayant fait quatre morts dans un supermarché kasher.

    "L'Etat d'Israël n'est pas seulement un lieu vers lequel vous vous tournez pour prier. L'Etat d'Israël est votre foyer. Tous les Juifs souhaitant immigrer en Israël y sont les bienvenus. Nous vous aiderons à vous assimiler dans notre pays qui est aussi le vôtre", a déclaré le Premier ministre.

    M.Netanyahou a promis qu'une commission spéciale adopterait prochainement des mesures supplémentaires de soutien aux immigrés de France et d'autres pays européens faisant face, selon lui, à une montée d'antisémitisme.

    "Nous comptons accueillir au moins 10.000 immigrés de France et dépasser la barre des 30.000 nouveaux immigrés en 2015", estime la ministre israélienne de l'Immigration et de l'intégration Sofa Landver.

    En 2014, l'émigration vers Israël a battu un record se chiffrant à 26.500 personnes. La Cette année, la France est devenue le premier pays d'émigration vers Israël pour la première fois depuis la création de l'Etat hébreu en 1948. Plus de 6.600 Juifs ont quitté la France en 2014 pour s'installer en Israël, contre 3.400 en 2013. L'Ukraine arrive en deuxième position avec 5.840 émigrés (une hausse de 190%), d'après le ministère israélien de l'Immigration.

     

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Trêve en Syrie: la Russie et les USA ont «tout fait» pour respecter les intérêts d’Israël
    Pourquoi Israël n’est pas prêt à stopper les bombardements sur la Syrie
    Assad fait fi des menaces israéliennes de détruire ses systèmes sol-air
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik