Ecoutez Radio Sputnik
    Les Mistral à Saint-Nazaire

    Pardon la France: des analogues russes du Mistral verront le jour

    © Sputnik. Grigory Sysoev
    Actualités
    URL courte
    81103501195

    “Pardon la France: la Russie construira de puissants navires de débarquement similaires au Mistral”, écrit Zachary Keck, journaliste de The National Interest.

    Lorsque la France a suspendu les livraisons des Mistral en raison de la crise ukrainienne, la Russie a commencé à envisager la possibilité de construire ses propres navires, écrit M. Keck.

    Ces dernières semaines, quand il est devenu évident que la France cherchait à annuler la vente des Mistral, la question de la construction  de navires militaires par la Russie a été évoquée, note le journaliste américain. Plusieurs représentants russes soulignent  que les porte-hélicoptères russes ne seront pas une copie conforme des Mistral.

    Vladimir Pepeliaïev, directeur de la division construction navale du Centre de recherche d'Etat Krylov,  a récemment, révélé quelques détails sur les futurs porte-hélicoptères russes. D’après lui, l’ébauche du navire a déjà été transmise à la Flotte de Russie pour examen, dit le journaliste.
    La Russie réalise actuellement une modernisation active de son armement, et M. Keck indique que l’on ignore de ce fait quel sera le niveau de priorité de la construction des navires. L’auteur cite Evgueni Loukianov, le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie: “L’annulation de la vente des Mistral n’est pas une perte pour la Russie”.

    Le constructeur naval français DNCS/STX a signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d'euros prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral pour la Russie. La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l'automne 2014, mais elle a été suspendue par le président François Hollande sine die au motif que les conditions "n'étaient pas réunies" en raison de la crise ukrainienne. 

    D'après certaines sources, la France était prête à rembourser à la Russie près de 800 millions d'euros tandis que Moscou en demandait 1,1 milliard. Selon les dernières informations, un accord sur le niveau des compensations aurait été trouvé cette semaine.

    Lire aussi:

    Mistral: Paris saborde son industrie navale, selon Marine Le Pen
    La Russie présente sa réponse au Mistral français
    Saga des Mistral: Dassault propose un "plan B" à Moscou
    Mistral: la réputation de la France est en jeu
    La Russie renonce aux navires Mistral
    Tags:
    Mistral, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik