Actualités
URL courte
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
81203
S'abonner

Les combattants du second bataillon de la 17ème brigade blindée de l'armée ukrainienne ont déclaré qu'ils ne voulaient plus exécuter les ordres du commandement.

Les combattants d'une brigade blindée ont appelé le président ukrainien Piotr Porochenko à en finir avec "l'arbitraire qui règne dans l'armée". Ils ont précisé qu'en un an, aucune rotation n'avait eu lieu, tandis que le chef de brigade n'a pas voulu exécuter ses fonctions et est parti en congé.

"Nous nous fichons de votre commandement et de vous — tout ordre sera ignoré. Nous ne rendrons pas nos armes et il est inutile d'essayer de nous désarmer. Nous sommes prêts à terminer notre service militaire, ce n'est que dans ce cas-là que nous sommes d'accord pour rendre les armes. Toutefois, si des forces spéciales essayent de nous neutraliser, ils rencontreront une résistance", ont déclaré les combattants dans un message vidéo adressé à M.Porochenko.

En outre, les soldats du bataillon ont dénoncé le mauvais état des munitions.

"Regardez comment nous sommes habillés, nous ressemblons à des SDF", se sont-ils exclamés, ajoutant qu'ils recevaient l'aide de volontaires.

"Si en mars 50% de soldats ont accepté de continuer leur service militaire, aujourd'hui ce n'est plus le cas", ont-ils fait remarquer.

En juillet 2015, les autorités de Kiev ont lancé une nouvelle vague de mobilisation. Au total, entre 100.000 et 150.000 personnes seront appelées sous les drapeaux.
Le 25 mars le président Porochenko a ordonné d'augmenter les effectifs de l'armée, dont le nombre devrait atteindre 250.000 personnes.

Il est à noter que chaque appel sous les drapeaux en Ukraine provoque des manifestations massives de la part des jeunes gens. Des refus ainsi que des désertions à l'étranger, notamment en Russie, sont désormais des phénomènes assez fréquents.

En réponse au refus de la population de faire la guerre dans l'est de l'Ukraine, les autorités ont renforcé les peines, qui peuvent aller jusqu'à la prison ferme.

 

Dossier:
Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

Lire aussi:

Ukraine/armes létales US: un député russe émet des doutes
Ukraine: 2 combattants de Pravy Sektor tués à Moukatchevo
Ukraine: le chef adjoint du cabinet présidentiel nommé ambassadeur aux USA
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Tags:
refus, mobilisation, Petro Porochenko, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook