Actualités
URL courte
27756
S'abonner

Les USA voudraient bien voir un changement de régime en Chine, mais ils se rendent compte que le gouvernement en place reste fermement au pouvoir, a rapporté l'analyste politique Eric Draitser dans une interview à Sputnik.

Moscou et Pékin, de plus en plus proches aujourd'hui, qualifient de nombreuses ONG américaines en Russie et en Chine de provocatrices et de destructrices. Ainsi, il n'est pas étonnant que ces positions fassent l'objet de critiques acerbes par l'Occident.

La raison principale d'une telle réaction s'explique par le fait que les ONG américaines représentent le "soft power", ou puissance douce, dans ces pays et partout ailleurs.

"Les ONG agissent "de facto" en tant qu'armes des services de renseignement et gouvernements occidentaux, qui aident à promouvoir les objectifs de Washington et ses alliés", a expliqué Eric Draitser, analyste géopolitique américain et rédacteur de Stopimperialism.com.

De cette manière, cela permet aux Etats Unis d'"exécuter des trucs sordides, sans s'impliquer directement."

M. Draitser a accusé Washington de tentatives de déstabiliser la Chine à travers un réseau de différentes ONG. En particulier, l'analyste a fait valoir que la fameuse "révolution des parapluies", mouvement à Hong Kong, était étroitement liée avec le soft power des USA. De plus, les ONG américaines ont toujours "versé de l'huile sur le feu des tensions ethniques" dans plusieurs régions chinoises, diffusant des informations altérées sur ces régions et dénigrant Pékin.

A la question de savoir si la situation actuelle laisse augurer que Washington projette de déclencher une révolte à la Maïdan en Chine, la réponse de M. Draitser à Sputnik est sans ambiguïté: "Les Etats-Unis apprécieraient un changement de régime chinois, mais ils ne sont pas aussi naïfs pour s'y attendre prochainement," a avoué M. Draitser à Sputnik.

La marine chinoise
© AP Photo / Stephen Shaver, Pool

Répondant à la question sur la capacité de Washington à nuire aux relations sino-russes dans un futur proche, Eric Draitser explique que le rapprochement entre la Russie et la Chine observé actuellement crée sans aucun doute une barrière énorme à l'hégémonie des USA en Asie Pacifique. Cependant, l'amitié entre les Etats Unis d'une part et la Chine et la Russie de l'autre est un scénario improbable, ou tout simplement "anachronique".

Pendant ce temps, les liens entre la Russie et la Chine se fortifient, notamment en matière d'infrastructure, d'énergie, de sécurité, ou encore en écho à l'initiative de nouvelle route de la soie.

Lire aussi:

La Russie et la Chine planchent sur la création d’un avion de ligne
Ambassadeur chinois: pas d'alliance militaire entre Moscou et Pékin
Chine-USA: la tension est à son comble
Coopération Moscou-Pékin: échec des critiques US
La Chine en renfort du business russe
Tags:
Washington, Pékin, Moscou, Russie, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook