Actualités
URL courte
441994
S'abonner

Moscou vient d’achever ses livraisons de systèmes de missiles sol-air S-300 à la Syrie et a également remis au pays 49 unités de matériels militaires, a déclaré ce mardi le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

La Russie a achevé de livrer des systèmes S-300 à la Syrie. En outre, elle a remis au pays 49 unités de matériels de guerre, a annoncé le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

La zone éloignée est actuellement contrôlée sur 200 kilomètres, a-t-il indiqué lors d'une réunion de Vladimir Poutine avec les membres du Conseil de sécurité de Russie.

«Nous avons substantiellement renforcé et enclenché le système de guerre électronique. Nous y avons rajouté des équipements supplémentaires et aujourd'hui, nous contrôlons la zone proche, de 50 kilomètres, et la zone éloignée, l'axe principal d'entrée sur le territoire syrien, jusqu'à 200 kilomètres», a-t-il souligné.

Les spécialistes syriens apprendront à se servir des systèmes S-300 dans les trois mois, a ajouté Sergueï Choïgou.

Ces déclarations font suite à la destruction d'un Iliouchine Il-20 de l'armée russe par la défense antiaérienne syrienne au cours d'un raid de l'aviation israélienne. Moscou a accusé les forces aériennes de l'État hébreu d'avoir provoqué le tir ayant touché l'appareil russe.

Suite à l'incident dans lequel 15 militaires russes ont trouvé la mort, Sergueï Choïgou avait annoncé que l'armée syrienne recevrait prochainement des batteries anti-aériennes S-300.

Lire aussi:

La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
La France menace la Russie et Poutine au sujet de Navalny, promettant des sanctions en cas de décès
«On est sur des montants faramineux»: des patients sur la prise en charge à l’IHU de Didier Raoult
Dette Covid: le destin des Grecs, paupérisés et écrasés d’impôts, «nous pend au nez»
Tags:
guerre électronique, livraisons, matériels de guerre, Conseil de sécurité de la Russie, Sergueï Choïgou, Vladimir Poutine, Moscou, Israël, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook