Actualités
URL courte
Par
4143
S'abonner

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, mercredi, que la Chine est parvenue à éradiquer le paludisme, après une lutte de 70 ans contre cette maladie transmise par un moustique.

«Nous félicitons le peuple chinois pour avoir débarrassé le pays du paludisme», a indiqué le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ajoutant que «la Chine rejoint les pays, toujours plus nombreux, qui montrent qu'un futur sans paludisme est possible».

La Chine, qui recensait 30 millions de cas par an dans les années 1940, n'a pas signalé un seul cas indigène au cours des quatre dernières années. Cette maladie parasitaire qui se transmet par le moustique anophèle a fait plus de 400.000 morts en 2019, majoritairement en Afrique.

Les pays ayant enregistré trois années consécutives sans transmission locale peuvent demander une certification auprès de l'OMS pour valider leur statut de nation sans paludisme. Ils doivent accompagner cette requête d'éléments de preuve très rigoureux et démontrer leur capacité à prévenir toute nouvelle transmission.

La Chine est le 40e pays à obtenir cette validation de la part de l'OMS, basée à Genève.

Pékin a commencé dans les années 1950 à identifier les endroits où le paludisme se propageait et à le combattre avec des traitements préventifs antipaludéens, a relevé l'OMS.

Le pays a également éliminé les zones favorables à la reproduction des moustiques et a développé l'utilisation d'insecticides dans les logements.

Lire aussi:

Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Plusieurs blessés dans une fusillade près du Pentagone
Un appel national à la grève lancé parmi les soignants pour s'opposer à l'obligation vaccinale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook