Ecoutez Radio Sputnik
    Rabat

    Cinq Israéliens arrêtés au Maroc dans l’affaire de falsification de passeports marocains

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    Afrique
    URL courte
    12322
    S'abonner

    La police marocaine a arrêté cinq Israéliens dans le cadre de l’enquête ayant suivi le démantèlement, début mars, d’un réseau de trafic de passeports au profit de citoyens d’Israël «n’ayant pas des origines marocaines», a annoncé un communiqué de la Sûreté marocaine relayé par MEDI 1 TV.

    Dans le cadre de l'enquête sur le réseau de trafic de documents d'identité au profit d'Israéliens, la police marocaine a procédé à l'arrestation de cinq personnes «portant des passeports israéliens», a indiqué un communiqué de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), repris par la télévision MEDI 1 TV.

    «En étroite collaboration avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), la police judiciaire a réussi à arrêter, […] cinq étrangers portant des passeports israéliens, pour leur implication présumée dans l'obtention de pièces d'identité et de passeports marocains par falsification», a affirmé la DGSN dans son communiqué.

    Selon la même source, l'opération de pointage des identités des personnes arrêtées sur la base de données d'Interpol a révélé que deux d'entre elles faisaient l'objet d'un avis de recherche international «en vue de leur arrestation et leur extradition». «L'un d'eux est suspecté d'implication dans des homicides volontaires dans le cadre de réseaux internationaux de crime organisé alors que le deuxième est lié aux réseaux de trafic international de drogue», a-t-elle précisé.

    Les policiers marocains ont réussi à récupérer lors des perquisitions des domiciles des prévenus d'importantes sommes d'argent «en devises nationale et étrangères» et de la résine de cannabis, en plus de pièces d'identité marocaines obtenues probablement par falsification ainsi que des téléphones portables et des appareils informatiques, selon le communiqué de la DGSN, précisant que les cinq personnes arrêtées avaient été placées en garde à vue.

    Début mars, la DGSN avait annoncé dans un communiqué l'arrestation de 10 personnes suspectées d'appartenir à un réseau de trafic de documents, dont des cartes d'identité et des passeports, au profit d'Israéliens «n'ayant pas des origines marocaines». Ceci en contrepartie de sommes d'argent allant de 5.000 à 7.000 dollars américains (de 4.400 à 6.200 euros).

    Le code civil marocain autorise de plein droit tous les Israéliens d'origines marocaines à accéder à la citoyenneté, sous réserve de présenter les actes de naissance authentiques de leurs parents au Maroc.

    Tags:
    faux papiers, passeport, arrestation, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik