Afrique
URL courte
183171
S'abonner

Le politique et homme d'affaires algérien Rachid Nekkaz a lancé un appel aux Algériens ainsi qu'aux candidats à la prochaine présidentielle en Algérie pour les inciter à boycotter le scrutin et à destituer le chef de l’État par intérim Abdelkader Bensalah.

L'opposant algérien Rachid Nekkaz a appelé à boycotter la prochaine élection présidentielle, s'adressant tant aux électeurs qu'aux candidats potentiels, en attendant que les revendications des citoyens ne soient satisfaites, dans une vidéo publiée sur Facebook.

L'homme politique a condamné l'organisation de cette élection, prévue pour le 4 juillet prochain, par le chef de l'État par intérim Abdelkader Bensalah. M.Nekkaz a décidé de ne pas participer à la course électorale «tant que Bensalah reste à la présidence et que [le Premier ministre] Noureddine Bedoui ne respecte pas la constitution».

L'opposant a également appelé le général-major Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense, à destituer Abdelkader Bensalah car la constitution, selon lui, n'autorise pas ce dernier à remplir les fonctions de Président.

Lors de la campagne en prévision de l'élection présidentielle, qui devait d'abord se tenir le 18 avril, Rachid Nekkaz avait attiré l'attention d'un large public. Le jour du dépôt des dossiers de candidatures à la présidentielle annulée par la suite, il a notamment cédé sa place de candidat à son cousin, qui a les mêmes nom et prénom que lui.

Le 2 avril, sur fond d'un fort mouvement de contestation populaire, le Président algérien Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, a mis fin à son mandat présidentiel. Suite à cette démission, le Parlement algérien a entériné la vacance définitive du poste de Président de la République et installé le Président du sénat, Abdelkader Bensalah, comme chef d'État par intérim pour une durée de 90 jours. Durant cette période, ce dernier doit s'atteler à l'organisation d'une élection présidentielle à laquelle il n'a pas le droit d'être candidat.

Lire aussi:

Le nombre journalier de cas de Covid-19 en France avoisine les 3.000
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Tags:
campagne présidentielle, élection présidentielle, Ahmed Gaïd Salah, Abdelkader Bensalah, Rachid Nekkaz, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook