Ecoutez Radio Sputnik
    Franc CFA

    «De colonisé à colonisateur»: les arguments ivoiriens contre le franc CFA

    © AFP 2019 Issouf Sanogo
    Afrique
    URL courte
    Diana Saifullina
    3122

    Le franc CFA ne peut pas être considéré comme une monnaie pour plusieurs raisons, entre autres parce qu’elle est «une domination» de la France qui empiète sur «la souveraineté des pays africains francophones», a déclaré à Sputnik Henri Doué Tai, chef de la Chambre de commerce ivoiro-russe, lors du Forum économique international de Yalta.

    En marge du 5e Forum économique international de Yalta qui s'est tenu en Crimée du 18 au 20 avril 2019, Henri Doué Tai, chef de la Chambre de commerce ivoiro-russe, a expliqué dans un entretien à Sputnik les raisons qui l'avaient poussé à s'y rendre.

    Ainsi, Henri Doué Tai a déclaré que la mission de sa venue au forum consistait à développer les relations entre la Côte d'Ivoire et la Russie car, en tant que pays indépendant, la Côte d'Ivoire a la droit de choisir ses partenaires, «pourvu que ces pays aient avec nous des rapports gagnant-gagnant».

    À ce sujet, Henri Doué Tai a précisé que son pays devait défendre sa souveraineté et créer sa propre devise. En effet, il avance que «le franc CFA n'est pas une monnaie» car elle est établie en France et non en Afrique. «Donc, c'est la France qui décide», «on ne peut même pas l'échanger», a-t-il poursuivi, soulignant qu'«il faut le supprimer».

    «Donc, c'est une domination. C'est empiéter à la souveraineté des pays africains francophones», a déclaré le chef de la Chambre de commerce ivoiro-russe, avant d'ajouter qu'«il est temps» de changer les choses.

    «On n'a pas de rapports gagnant-gagnant. On a des rapports de subordonné à supérieur. Cela, il ne faut pas se le cacher. De colonisé à colonisateur», a-t-il déploré.

    Il convient cependant de rappeler que le Président ivoirien Alassane Ouattara a récemment défendu le france CFA. «Le franc CFA est notre monnaie, c'est la monnaie de pays qui l'ont librement choisi, depuis l'indépendance dans les années 60», a-t-il déclaré.

    «Elle est solide, elle est appréciée, elle est bien gérée», a-t-il ajouté, en concluant que «nous sommes très, très heureux d'avoir cette monnaie qui est stabilisante».

    Lire aussi:

    Un nouvel incident avec un pétrolier dans le Golfe? Téhéran livre sa version
    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Tags:
    Franc-CFA, coopération, économie, Forum économique de Yalta 2019, Côte d'Ivoire, Yalta, Crimée, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik