Ecoutez Radio Sputnik
    Pétrole

    En Algérie, le PDG du géant pétrolier Sonatrach limogé

    CC BY 2.0 / Eelke
    Afrique
    URL courte
    0 50

    Le Président algérien par intérim, Abdelkader Bensalah, a démis de ses fonctions Abdelmoumen Ould Kaddour, PDG du géant pétrolier et gazier public algérien Sonatrach, a signalé la télévision d’État, précisant que son successeur serait Rachid Hachichi.

    Le PDG de l’entreprise pétrolière et gazière algérienne Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a été limogé, a annoncé mardi 23 avril la télévision nationale algérienne. Un nouveau PDG, Rachid Hachichi, a été nommé succédant à M.Kaddour, qui dirigeait Sonatrach depuis 2017. 

    Aucune explication n'a été donnée sur les raisons de ce limogeage, opéré par le chef d'État par intérim Abdelkader Bensalah, à la tête d'un groupe crucial pour l'économie algérienne.

    Les hydrocarbures rapportent à l'Algérie plus de 95% de ses recettes extérieures et contribuent pour 60% au budget de l'État, précise l’AFP.

    Le nouveau PDG de la Sonatrach, le 11e en 19 ans, a passé toute sa carrière à la division production du groupe. Il avait été mis à l'écart par Amine Mazouzi, prédécesseur de M.Kaddour puis était revenu il y a un peu plus d'une année à son poste de directeur production, selon une source proche du groupe pétrolier.

    Le géant public des hydrocarbures a été secoué ces dernières années par une série de scandales financiers qui ont fait l'objet d'enquêtes en Algérie et à l'étranger.

    L'Algérie produit 1,2 million de barils par jour, correspondant à son quota fixé par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

    Lire aussi:

    Un «nouveau» véhicule de la police française filmé de l'intérieur... son état se passe de mots (vidéo)
    L'Iran promet de ne pas se rendre même sous les bombes
    La France veut déployer un système de défense antiaérienne en Turquie en plein conflit autour des S-400
    Tags:
    licenciement, pétrole, Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, Rachid Hachichi, Abdelkader Bensalah, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik