Afrique
URL courte
0 30
S'abonner

La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) tunisienne a procédé le 25 avril à la fermeture de la chaîne Nessma TV et à la saisie de tous ses équipements électroniques pour non-conformité à la loi, a indiqué un responsable de la HAICA à l’AFP.

La célèbre chaîne tunisienne Nessma TV a été fermée et son matériel saisi le 25 avril par la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA). S'exprimant dans une déclaration à l'agence France-Presse (AFP), Radhia Saïdi, responsable à la HAICA, a indiqué que Nessma TV «émettait ses programmes sans licence depuis 2014».

«Nessma émet ses programmes depuis 2014 sans licence et après des tentatives multiples pour trouver une solution avec cette chaîne, nous avons appliqué la décision prise depuis le 15 avril de saisir les équipements», a-t-elle déclaré.

«Nous avons tout essayé avec Nessma pour régler sa situation mais malheureusement il y a un refus à appliquer la loi», a indiqué Nouri Lajmi, le président de la HAICA, selon l'AFP.

Sur sa page Facebook, Nabil Karoui, le PDG de la chaîne, a déclaré que «Nessma TV fait face de nouveau à une injustice historique». Ses employés ont été «surpris de l'introduction dans ses espaces et ses studios d'un nombre important d'agents sécuritaires, et de la saisie de ses équipements […] sans notification préalable et sans autorisation judiciaire», a-t-il déploré.

Selon l'AFP, des journalistes de la télévision ont tenté sans succès d'empêcher les véhicules de la HAICA ayant chargé les équipements de quitter les lieux en bloquant un moment une route proche du siège de la chaîne.

S'exprimant sur cette décision des autorités audiovisuelles du pays, le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a réaffirmé dans un communiqué «sa position de principe refusant la fermeture de toute institution médiatique».

Néanmoins, le SNJT a indiqué que c'est au patron de Nessma TV «d'assumer la responsabilité dans ce qui se passe», soulignant que ce dernier «n'a fait aucun pas pour régler la situation de cette chaîne» qui a «commis de graves violations».

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
fermeture, chaîne de télévision, Nessma TV, Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook