Ecoutez Radio Sputnik
    Libye, Armée nationale libyenne (ANL)

    L’armée de Haftar envisage une offensive contre la ville libyenne de Syrte, selon la TV

    © AP Photo / Esam Omran Al-Fetori
    Afrique
    URL courte
    0 83

    L’Armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar envisage une opération militaire contre la ville libyenne de Syrte située à 500 kilomètres à l’est de la capitale Tripoli, a annoncé samedi 11 mai la chaîne Al Hadath se référant à ses sources.

    Une offensive de l'Armée nationale libyenne (ANL) sous commandement du maréchal Khalifa Haftar contre la ville libyenne de Syrte, se trouvant à 500 kilomètres de Tripoli, va bientôt commencer, a rapporté la chaîne Al Hadath se référant à ses propres sources.

    Selon l'information dont elles disposent, des unités de l'ANL ont déjà été envoyées dans les environs de cette ville contrôlée par le gouvernement libyen d'union nationale (GNA).

    La chaîne a précisé que l'ordre pour commencer l'offensive pourrait être donné dans les heures à venir. Une fois le contrôle de Syrte établi, l'ANL compte se frayer un chemin le long de la Méditerranée vers Tripoli en passant par Misrata, une autre ville libyenne située à 200 kilomètres à l'est de la capitale, souligne Al Hadath.

    Le maréchal Khalifa Haftar a ordonné le 4 avril à ses troupes de lancer une attaque contre Tripoli afin de libérer la ville «des terroristes». Le 5 avril, elles ont atteint les banlieues de la capitale et pris le contrôle de l'aéroport international.

    Le 20 avril, les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) ont annoncé avoir lancé une contre-attaque au sud de Tripoli, où les combats ont redoublé d'intensité.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    contrôle, opération militaire, offensive, Khalifa Haftar, Tripoli (Liban), Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik