Ecoutez Radio Sputnik
    une patrouille de police au Maroc

    Un Algérien recherché par Interpol arrêté au Maroc

    © AFP 2019 FADEL SENNA
    Afrique
    URL courte
    2184

    Soupçonné de liens avec un réseau criminel impliqué dans un trafic international de drogue, un Algérien a été arrêté le 6 juin à Fès, par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) du Maroc.

    Un Algérien soupçonné de faire partie d’un réseau international de trafic de stupéfiants a été arrêté par la police marocaine. Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), l’homme accomplissait les formalités pour obtenir une carte de séjour au Maroc. L’opération de contrôle effectuée dans la base de données d’Interpol a révélé qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités algériennes.

    Les faits reprochés à l’homme remontent à 2018. L’Algérien a été placé en garde à vue, une demande d’extradition étant émise par les autorités judiciaires algériennes, a précisé le communiqué de la DGSN.

    Son arrestation a été effectuée dans le cadre des efforts déployés par la police marocaine pour renforcer les mécanismes de la coopération internationale en matière de sécurité afin de lutter contre le terrorisme et le crime organisé transnational, souligne la DGSN.

    Le Maroc a été récemment remercié par le ministre de l'Intérieur et vice-président du Conseil des ministres italien, Matteo Salvini, qui a témoigné sa reconnaissance aux autorités du pays pour l’arrestation de Raffaele Vallefuoco, membre du clan mafieux Polverino.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    coopération, titre de séjour, Interpol, mafia, lutte antiterroriste, Matteo Salvini, trafic de drogue, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik