Ecoutez Radio Sputnik
    Alger

    L’Algérie veut recenser son patrimoine immobilier à l’étranger et le mettre au service de sa diaspora

    © Sputnik . B.Baratov
    Afrique
    URL courte
    1161
    S'abonner

    L’Algérie compte créer une base de données répertoriant tous ses biens immobiliers à l’étranger, afin de les revaloriser et de les mettre au service de la diaspora algérienne et du Trésor public, informe un communiqué du Conseil des ministres.

    Mercredi 19 juin, lors du Conseil des ministres, et sur la base d’un projet de décret exécutif présenté par le ministre des Affaires étrangères, le Premier ministre algérien Noureddine Bedoui a ordonné le recensement de tous les biens immobilier de l’État à l’étranger, selon le communiqué final de la réunion. Le responsable a instruit ses ministres de mettre ces biens au service de la diaspora algérienne.

    La note rapporte que Sabri Boukadoum, chef de la diplomatie algérienne, a présenté les modalités de la gestion des opérations immobilières de l’État algérien à l’étranger.

    Ce décret vise «la mise en place de mécanismes assurant la bonne gestion des domaines de l’État à l’étranger ainsi que leur entretien et leur exploitation au profit du Trésor public», précise le texte, selon le site d’information Observ’Algérie.

    Dans ce sens, le Premier ministre a ordonné le recensement de tous les biens à l’étranger et la création d’une base de données englobant de tous les domaines, et pas seulement le foncier à caractère diplomatique.

    Auparavant, l’Inspection générale des finances (IGF) et l’Amicale des Algériens en France avaient indiqué que l’Algérie possédait un important patrimoine immobilier à l’étranger, dont l’exploitation ne profitait ni à la diaspora algérienne ni au Trésor public, et était parfois même laissé à l’abandon.

    Tags:
    diaspora, déclaration du patrimoine, Nouredine Bedoui, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik