Afrique
URL courte
633
S'abonner

Se référant à une source judiciaire, l’agence France-Presse informe le 21 juin qu’un chef rebelle tchadien a été mis en examen à Paris pour «crimes contre l'humanité».

Le chef rebelle tchadien Mahamat Nouri a été mis en examen vendredi soir à Paris dans une enquête concernant des opérations de recrutement d'enfants-soldats au Tchad et au Soudan, écrit l’AFP se référant à une source judiciaire.

Ce général a été mis en examen pour «crimes contre l'humanité» et «participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime contre l'humanité», puis placé en détention provisoire.

Le deuxième suspect présenté à des juges d'instruction, l'opposant Abakar Tollimi, a pour sa part été placé sous le statut intermédiaire de témoin assisté, dans cette information judiciaire ouverte vendredi, précise l’agence.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
La SNCF appelle la police pour neutraliser une bande de jeunes agressant les passagers d’un RER
Tags:
Soudan, mise en examen, crimes contre l'humanité, France, Tchad
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook