Afrique
URL courte
23872
S'abonner

Sur son compte Twitter, l’homme d’affaires israélo-américain Moti Kahana a confirmé la conclusion d’un accord avec le Conseil démocratique syrien pour la vente du pétrole extrait dans le nord-est du pays. L’homme d’affaires pourrait vendre jusqu’à 400.000 barils par jour.

L’homme d’affaires israélo-américain Moti Kahana a confirmé sur Twitter l’information rapportée par le journal libanais Al-Akhbar, proche du mouvement chiite Hezbollah, relative à la conclusion d’un accord avec les Kurdes du Conseil démocratique syrien pour la vente du pétrole extrait dans les régions se trouvant sous leur contrôle.

​Moti Kahana a confié que le pétrole, qu’il aura la charge de vendre, est géographiquement situé dans le nord-est de la Syrie. Cette région, selon lui, était par le passé contrôlée par les combattants de Daech*, qui vendaient ce pétrole à des pays tiers. L’homme d’affaires a affirmé que son objectif derrière la conclusion de cet accord avec les Kurdes est d’apporter son aide aux civils syriens.

​Selon le Conseil démocratique syrien, le nombre de barils vendus quotidiennement (125.000 barils) pourrait atteindre les 400.000 unités par jour.

​Pour pouvoir commencer les opérations d’achat et de revente, Moti Kahana a toutefois besoin d’obtenir l’autorisation du ministère américain de l’Énergie.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Tags:
Société nationale iranienne du pétrole (NIOC), gisements de pétrole, trafic de pétrole, fuite de pétrole, prix du pétrole, pétrole, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik