Afrique
URL courte
2510
S'abonner

La maternité Souissi relevant du Centre hospitalier d’Ibn Sina de Rabat, s’est trouvée au centre d’un scandale de bébés échangés, selon le portail Belwadeh. Une mère affirme en effet avoir donné naissance à une fille et avoir reçu à la place un bébé de sexe masculin.

À la maternité Souissi faisant partie du Centre hospitalier d’Ibn Sina de Rabat, au Maroc, il a été remis à une jeune mère un bébé de sexe masculin au lieu d’une fille, annonce le portail Belwadeh.

Selon le Réseau marocain pour la Défense du droit à la santé et du droit à la vie, relayé par le site, le nouveau-né a été placé pendant trois jours au service de néonatalogie avant d’être échangé avec un autre enfant.

Avant de quitter l’hôpital neuf jours après l’accouchement, la mère a demandé à ce que lui soit donné une fille ou que l’ADN du garçon soit analysé pour exclure une erreur.

Afin de résoudre le problème, l’administration de l’hôpital a appelé le 16 août des médecins et des sages-femmes pour une consultation dans le but de résoudre ce scandale qui n’est pas, selon Belwadeh, le premier de ce genre dans l’établissement.

Le Réseau de Défense du droit demande au ministère de la Santé et au gouvernement marocain d’assumer pleinement leur responsabilité et d’intervenir afin de défendre les droits des familles du pays.

Lire aussi:

Ces communes privées de leurs médecins réfractaires à l’obligation vaccinale
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
Les soignants non vaccinés peuvent-ils exercer un autre emploi lors de leur suspension?
Tags:
Maroc, maternité, enfants
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook