Ecoutez Radio Sputnik

    Le Maroc sur le pied de guerre contre les drones «espions»

    CC0 / 12019 / Drone coucher de soleil
    Afrique
    URL courte
    6134
    S'abonner

    Les services de sécurité du royaume chérifien sont en état d’alerte contre les drones personnels, après des dépassements «dangereux» enregistrés notamment dans la ville de Marrakech, a rapporté Al Ahdath Al Maghribia, indiquant que des mesures de rétorsion seront prises.

    Suite à des dépassements jugés dangereux pour la sécurité et l’ordre public, les autorités marocaines ont décidé d’imposer des règles strictes de contrôle pour les drones dans tout l’espace aérien national, a indiqué le journal arabophone local Al Ahdath Al Maghribia, citant des sources sécuritaires proches du dossier. Ce phénomène commence à prendre de l’ampleur ces derniers temps, ont-elles précisé.

    Le média a affirmé que les autorités du royaume chérifien sont en état d’alerte face aux drones qui pullulent dans l’espace aérien, en raison du danger que ces engins représentent pour la sécurité des personnes et du territoire, d’autant plus que ces drones suspects disposent de caméras sophistiquées.

    Après l’apparition d’un drone survolant la ville de Marrakech, la Gendarmerie royale, selon les sources citées par le journal, a lancé une alerte qui a suscité interrogations et inquiétudes au sein de la population. Le propriétaire de l’engin volant a été interpellé, interrogé puis déféré devant le parquet.

    Quelques jours plutôt, ont indiqué les mêmes sources, un autre drone avait survolé à basse altitude la place emblématique de Jamaâ El Fna, à Marrakech, filmant les activités qui animaient la zone. L’ancienne médina de la ville a également été filmée du ciel par le même type d’engin, ont-elles ajouté.

    ​Malgré les dispositions prises par les services de sécurité qui ont procédé à plusieurs arrestations, Al Ahdath Al Maghribia a affirmé que d’autres drones continuent à violer l’espace aérien et tendent à franchir la ligne rouge. C’est le cas de celui lancé par un touriste étranger à partir d’un site touristique et qui a survolé la résidence royale et ses environs, a-t-il relevé.

    ​Les autorités, en dépit de toutes les difficultés, cherchent à l’heure actuelle à maîtriser les circuits de ces appareils introduits dans le pays.

    Tags:
    contrôle, drone, guerre, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik