Afrique
URL courte
0 84
S'abonner

À quatre jours du second tour de l'élection présidentielle, une cour d'appel tunisienne a pris la décision selon laquelle le candidat Nabil Karoui doit quitter sa prison dès mercredi soir, indique Reuters.

La justice tunisienne a pris la décision de libérer le candidat à la présidentielle Nabil Karoui. Il devrait sortir de prison dès mercredi soir, a indiqué son avocat, Me Kamel Ben Messoud, à Reuters.

Soupçonné d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent, l'homme d'affaires et propriétaire de la chaîne de télévision Nesma est incarcéré depuis le 23 août dernier. Il s'était vu refuser à quatre reprises une remise en liberté.

Avec 15,6% des suffrages, il est arrivé en deuxième position à l’issue du premier tour de la présidentielle anticipée qui s'est tenue le samedi 5 octobre. Au second tour, qui se tiendra le 13 octobre, il s'opposera au juriste Kais Saïed, qui a obtenu 18,4% des voix.

Si ses adversaires, rappelle Reuters, le considèrent comme un démagogue utilisant sa chaîne de télévision à des fins politiques, ses partisans en revanche considèrent son arrestation comme le résultat d'une conspiration afin de l'écarter du pouvoir et de marginaliser les classes populaires dont il se dit le champion.

Lire aussi:

Néonazis en Ukraine: Moscou étonné par les propos de Jean-Yves Le Drian
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
«C’est lamentable!»: une clinique privée refuse une patiente sans pass sanitaire
Tags:
Tunisie, président
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook