Afrique
URL courte
13729
S'abonner

Une partie de la cathédrale Sainte-Élisabeth de Malabo, la plus grande église chrétienne de Guinée équatoriale, a été ravagée par le feu. L'origine de l'incendie reste pour le moment inconnue.

Un incendie à l'origine inconnue a ravagé mercredi soir une partie de la cathédrale Sainte-Élisabeth de Malabo, la plus grande église chrétienne de Guinée équatoriale, informe l'AFP.

Aux alentours de 19h00, le feu venait juste d'être maîtrisé par les pompiers, qui continuaient de projeter de l'eau sur la façade à l'aide de lances à incendie, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Une centaine de personnes étaient réunies mercredi soir devant le parvis de la cathédrale et se recueillaient en silence.

​Une heure plus tôt, plusieurs vidéos postées sur les réseaux sociaux montraient une partie de la façade de la cathédrale ravagée par d'immenses flammes.

La cathédrale est fermée au public depuis le 7 janvier pour des travaux de rénovation. On ignore si l'incendie a fait des victimes.

​De style néo-gothique, construite entre 1897 et 1916, elle est aujourd'hui l'un des principaux sites touristiques de ce pays d'Afrique centrale.

​«L'incendie qui ravage la cathédrale de Sainte-Élisabeth nous rappelle cruellement celui qui a ravagé Notre-Dame de Paris en avril dernier», a écrit sur Twitter l'ambassade de France à Malabo.

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Ankara dit être prêt à envoyer des troupes au Haut-Karabakh si Bakou le demande
Tags:
cathédrale, incendie, Guinée équatoriale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook