Afrique
URL courte
Par
358
S'abonner

De plus en plus, des spécialistes camerounais de la pharmacopée africaine proposent des produits pour booster la virilité, régler les problèmes érectiles ou augmenter la taille de la verge. Des solutions qui se vendent comme des petits pains dans les rues du pays. Des produits parfois d’origine douteuse qui n’ont pas toujours l’effet escompté.

Yaoundé, Carrefour MEEC, il est 14h ce mardi 28 juillet. Une voiture rouge pavoisée d’affiches publicitaires de produits à base de plantes médicinales locales est stationnée à un coin de la rue. Au-dessus, deux haut-parleurs crachent des décibels à tout rompre. À son bord, un homme, la trentaine, micro en main, interrompt la musique de temps à autre pour lancer des messages publicitaires. On peut alors entendre: «remède contre la faiblesse sexuelle, l’éjaculation précoce et les petits engins disponibles ici 100% efficace».

Approché, le vendeur à la sauvette confie n’être que le commercial d’un acteur de la pharmacopée locale dont l’une des spécialités est de «soigner les troubles sexuels».

«Tout est déjà conditionné dans ces sachets et dans les bouteilles que vous voyez là. Pour ce qui est des décoctions, moi je me contente de vendre selon les indications du patron: notre traitement de trois jours pour la faiblesse sexuelle coûte 6.000 francs CFA (9,23 euros) et le résultat est garanti. Pour les cas chroniques, ils peuvent appeler et prendre rendez-vous dans nos agences», confie-t-il à Sputnik.

Des produits comme ceux-là se vendent partout dans les rues de Yaoundé et dans les autres villes du pays. Sur les trottoirs et parfois à même le sol, ils sont exposés pour attirer des acheteurs. Sac en bandoulière, Alain Ngouana, pharmaco-thérapeute, sillonne les bars de la capitale à la recherche d’éventuels clients pour les compositions dont lui seul détient la formule.

© Sputnik . Anicet Simo
Vendeurs de médicaments traditionnels sur un trottoir à Yaoundé
«Mes produits sont composés à base de plantes de nos forêts. Tous mes clients peuvent témoigner de leur efficacité. Je les commercialise en sachets de 500 francs CFA (0,76 euro) et de 1.000 francs CFA (1,53 euro). Une fois consommé, vous êtes certains de satisfaire votre femme», indique-t-il à Sputnik.

Si le marché se porte aussi bien, c’est parce que la demande n’a pas cessé de grimper. Préoccupés par leurs performances sexuelles, beaucoup d’hommes ont très souvent recours à ces décoctions, poudres ou autres écorces pour être à la hauteur de leur mission. Francis N., 28 ans, a franchi le pas pour la première fois en juin dernier alors qu’il devait honorer un rendez-vous coquin.

«Il fallait que je me prépare bien. J’ai juste appelé le numéro que j’avais noté dans un spot publicitaire et on est venu me livrer à la maison. D’expérience, j’avoue quand même que cela m’avait fait un bien fou», se souvient-il.

Un témoignage qui varie selon les expériences. Car certains ont plusieurs fois essuyé des déconvenues, en consommant des produits qui ne marchent pas au bout du compte. Éjaculateur précoce à l’époque, Jean-Marie H. voulait en découdre avec cette situation qui avait suffisamment terni son image auprès du sexe opposé. Alors qu’il croyait avoir trouvé la solution à son problème la poudre qu’il avait achetée au cours d’un voyage s’était révélée inefficace a posteriori.

«Le vendeur avait fait irruption dans notre bus en partance pour Kribi et avait commencé à vanter ses produits. Malgré les regards, j’ai pris mon courage à deux mains pour acheter la poudre qu’il présentait comme efficace contre l’éjaculation précoce. Malheureusement c’était de la poudre aux yeux puisque mon problème a perduré pour longtemps encore», relate-t-il à Sputnik.

Des solutions à tout

Si auparavant il était davantage question de soigner certains troubles sexuels passagers, de plus en plus, certains spécialistes de la médecine traditionnelle au Cameroun proposent des solutions capables, disent-ils, d’augmenter la taille de la verge. C’est le cas de Sadio Nji, herboriste dans la région de l’Est du pays. Ce spécialiste de la pharmacopée locale livre partout dans le pays des solutions, dit-il, capables de venir à bout de toutes les pathologies sexuellement transmissibles et pas seulement.

«Dans la nature, nous avons tout. Ça fait plus de 20 ans que je traite des cas et j’ai aussi des produits naturels pour augmenter la virilité et même la taille du sexe masculin. Je ne fais de publicités que comme les autres. Les clients satisfaits passent le message et les gens viennent à moi», détaille-t-il au micro de Sputnik.

Bien que le tradi-thérapeute soit convaincu de l’efficacité de son produit, ses méthodes et mécanismes semblent encore étrangers à la science. C’est du moins ce que pense le Dr Fomena, pharmacien. Pour lui, «la crédibilité de ces produits reste à prouver».

«En dehors de la chirurgie qui a fait ses preuves dans l’augmentation de la taille de la verge, les autres pratiques obéissent davantage à la recherche du profit», s’insurge-t-il au micro de Sputnik.

Effets psychosomatiques

D’après les spécialistes de la médecine dite conventionnelle, la plupart des produits naturels destinés à soulager des troubles sexuels ont des effets davantage psychosomatiques. Pour Dr Fomena, «il est vrai que certains produits naturels augmentent le flux sanguin et peuvent booster l’érection. Mais en réalité ceux qui prétendent soigner les dysfonctionnements érectiles, l’éjaculation précoce et augmenter la taille de la verge à la fois ne sont pas totalement crédibles».

«Généralement, quand vous allez voir un produit naturel qui prétend englober tous ces problèmes, jusqu’à l’augmentation de la taille de la verge, ils agissent plus sur le tonus. C’est-à-dire que le produit vous donne plus de force et comme vous êtes convaincu de son efficacité, cela crée un effet psychologique bénéfique», explique l’expert.

Très sollicités par les hommes, pour leurs vertus aphrodisiaques, les produits naturels au Cameroun ont le vent en poupe. Seulement, ces produits ont encore fort à prouver non seulement pour leur efficacité dans certains cas mais également pour leur fiabilité: Peu de thérapeutes traditionnels acceptent de révéler, aujourd’hui, les ingrédients composant leurs produits.

Lire aussi:

Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Tags:
médecine, Cameroun
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook