Afrique
URL courte
Par
18938
S'abonner

Malgré la pandémie, la coopération n’a jamais cessé entre la Russie et l’Afrique et plusieurs projets ambitieux avec des financements pour des sommes importantes se mettent en place, a expliqué à Sputnik la directrice générale du Centre d'exportation russe, en dressant un état des lieux actuel des relations économiques avec le continent africain.

La deuxième édition du Forum Russie-Afrique se prépare déjà pour 2022 et les relations avec les pays partenaires se renforcent grâce à un certain nombre de projets ambitieux, qui verront le jour très bientôt promet Veronika Nikichina, directrice générale du Centre d'exportation russe, en citant les plus grands projets d'investissement de la Russie en Afrique à ce jour.

«Grâce à des prêts syndiqués dirigés par Afreximbank, nous prévoyons d'organiser un financement bancaire pour le projet de reconstruction de l'aciérie d'Ajaokuta au Nigeria. Le montant approximatif du financement est supérieur à un milliard de dollars. Plusieurs projets peuvent être relevés ici également: les activités et projets d'Afrocom à la Chambre de commerce et d’industrie en direction de l'Afrique, le Sommet Russie Afrique 2022, et l'ouverture possible d'un pavillon de dégustation dans un pays africain.»

Les exportations vers l’Afrique ont augmenté de trois fois

Les exportations russes vers les pays africains au cours de la dernière décennie ont généralement affiché une tendance constante à la hausse, clarifie Veronika Nikichina. Si en 2010 les exportations ne représentaient que cinq milliards de dollars (moins de 1,5% du total), en 2019, elles étaient déjà de 14 milliards (3,3%).

«En raison de la faible qualité du carburant dans les approvisionnements, le rôle de l'Afrique dans les exportations hors ressources et hors énergies de la Russie est beaucoup plus important. Au cours des cinq dernières années, ces exportations en Afrique ont constamment dépassé les 10 milliards de dollars et l’année 2018 a été une année record, les exportations ont atteint 14,4 milliards de dollars.»

L’Égypte est le partenaire numéro un

En parlant de l'Afrique, en tant qu’importateur, il faut différencier les pays de ce continent en deux groupes: le nord et le sud. La Russie entretient traditionnellement de bonnes relations économiques avec les pays d'Afrique du Nord, évoque la directrice générale du Centre d'exportation russe. Le chiffre d'affaires y a été de 11,7 milliards de dollars en 2019.

Avec les pays d'Afrique subsaharienne, le chiffre d'affaires commercial est de cinq milliards de dollars en 2019, donc le commerce est pour l’instant moins étendu.

«La Russie travaille plus activement avec les pays d'Afrique du Nord, où l'Égypte se distingue. Vous pouvez également mettre en évidence l'Algérie et le Maroc. Parmi les pays d'Afrique subsaharienne, on peut noter l'Afrique du Sud et le Nigeria, avec des exportations de biens non primaires de 260 millions de dollars et de 368 millions de dollars, respectivement.»

Veronika Nikichina dresse une liste des pays africains avec qui les relations commerciales en 2019 ont apporté le plus hors exportations d’énergies, avec tout d’abord l’Égypte à 5.407 millions de dollars, suivie de l’Algérie à 2.895, du Nigeria à 367, du Maroc à 332, du Soudan à 271, de l’Afrique du Sud à 260, de la Tunisie à 170 et du Kenya à 156.

Et pour les huit premiers mois de 2020, l’Égypte est à un niveau de 1.624 millions de dollars, l’Algérie à 1.148, le Nigeria à 279, le Soudan à 203, le Maroc à 199, l’Afrique du Sud à 155, le Kenya à 115 et la Tunisie à 102.

Un contrat d'exportation vers l’Égypte pour un milliard de dollars

Le contrat de fourniture d’environ 1.300 wagons pour l'Égypte, pour un montant d'environ un milliard d'euros, a été remporté par Transmashholding en coopération avec un partenaire hongrois (le maître d'œuvre est Tver Carriage Works). Les livraisons dans le cadre de ce contrat ont déjà commencé et 117 wagons pour une somme de 59 millions de dollars ont été expédiés en octobre, relate la directrice générale du Centre d'exportation russe.

Le premier vaccin contre le Covid-19
© Photo / Service de presse du ministère de la Santé

La pandémie a frappé de plein fouet l’économie mondiale, surtout pour les échanges commerciaux qui ont diminué en partie, voire même ont été suspendus pendant plusieurs mois, mais en ce qui concerne les plus grands partenaires économiques de la Russie sur le continent africain, la coopération a continué et continue, rassure le Centre d'exportation russe.

Lire aussi:

Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
«Pour ne pas avoir conscience qu’il y a un privilège blanc, il faut être Blanc», tance Lilian Thuram
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook