Afrique
URL courte
Par
121064
S'abonner

L’Algérie a signé «un contrat de gré à gré simple avec un laboratoire russe pour l’acquisition du vaccin contre le coronavirus [Spoutnik V, ndlr], a annoncé mercredi à la télévision nationale le porte-parole du gouvernement. Il a souligné que des contacts avec d’autres laboratoires étrangers étaient également en cours.

L’Algérie opte officiellement pour le vaccin anti-Covid-19 russe Spoutnik V, a fait savoir le porte-parole du gouvernement Amar Belhimer lors de son passage mercredi 30 décembre au JT de 20h de la télévision nationale, à la suite d’un conseil des ministres tenu le même jour.

«Le ministre de la Santé et de la Population a annoncé la signature d’un contrat de gré à gré simple avec un laboratoire russe pour l’acquisition du vaccin contre le coronavirus, en application de la décision du Président de la République d’aller vite dans l’opération de vaccination qui doit démarrer début janvier», a-t-il affirmé.

«L’institut Pasteur Algérie (IPA) avait engagé une série de consultations avec l’entreprise russe qui produit le vaccin Spoutnik V, en même temps que se poursuivent les consultations avec d’autres parties étrangères», a-t-il annoncé.

L’avis d’un expert algérien

Dans le contexte de la décision du Président Abdelmadjid Tebboune de lancer la campagne de vaccination à partir de janvier 2021, le Pr Mohamed Yousfi, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de Boufarik, à l’ouest de la capitale Alger, a expliqué dans un entretien accordé au site d’information Tout Sur l’Algérie (TSA) pourquoi le vaccin Spoutnik V était le plus proche du choix de l’Algérie.

«Il y a eu des publications sur le vaccin russe dans la revue scientifique The Lancet. Ce vaccin a été utilisé dans plusieurs pays [dont la Russie, ndlr]», a-t-il indiqué, soulignant qu’«il y a donc des éléments scientifiques qui sont là». En plus des résultats des études scientifiques, les questions liées à la logistique et aux considérations commerciales sont également prises en compte dans le choix du vaccin.

Par ailleurs, le Pr Yousfi a fait savoir que le vaccin chinois CoronaVac était également bien coté auprès des autorités sanitaires algériennes.

Vers une production locale du Spoutnik V?

Le 8 décembre, lors d’un entretien accordé à Sputnik, l’ambassadeur de Russie à Alger, Igor Beliaev, a annoncé que son pays était prêt à produire son vaccin en Algérie. À cet effet, il a indiqué que plusieurs formules de coopération avaient été discutées avec les autorités algériennes.

Le Spoutnik V, le premier vaccin anti-Covid-19 au monde, a été homologué en Russie en août. Le directeur du Fonds russe d’investissements directs (RFPI), Kirill Dmitriev, a déclaré le 14 décembre que la troisième phase des essais permettait d’évaluer son efficacité à 91,4%.

Lire aussi:

Moscou réagit aux accusations concernant une cyberattaque contre un pipeline US
Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Tags:
Spoutnik V, CoronaVac, vaccin de Sinovac, vaccination, vaccin, Russie, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook