Afrique
URL courte
Par
7645
S'abonner

Une attaque de djihadistes contre deux villages au Niger, près de la frontière malienne, qui a eu lieu ce samedi 2 janvier, a fait au moins 56 morts et 20 blessés, selon l’agence Anadolu.

Après que des terroristes ont attaqué ce samedi 2 janvier les deux villages nigériens de Tchombangou et Zaroumdareye, situés non loin de la frontière malienne, le bilan des morts s’est établi à 56 personnes pour le moment, a déclaré un responsable du gouvernement, cité par l’agence Anadolu.

Il y a également au moins 20 blessés, selon le ministre de l'Intérieur Alkache Alhada, cité par l’agence. Il a précisé que des soldats avaient été envoyés dans la région.

Pourtant, Reuters évoque le nombre de 70 personnes mortes dans cette attaque qui s’est produite le jour de l’annonce des résultats préliminaires de l’élection présidentielle du pays. Selon une source ayant requis l'anonymat, 49 villageois ont été tués et 17 personnes blessées dans le village de Tchombangou. Une deuxième source, un haut fonctionnaire du ministère nigérien de l'Intérieur, a indiqué qu'une trentaine d'autres villageois avaient été tués à Zaroumdareye.

Les résultats préliminaires des élections

Le candidat de la présidentielle du 27 décembre au Niger Mohamed Bazoumest, du parti au pouvoir, est arrivé largement en tête du scrutin avec 39,33% des suffrages, selon les résultats proclamés samedi. Il sera face à l'ex-Président Mahamane Ousmane, qui est arrivé deuxième avec 16,99%, au second tour en février.

Lire aussi:

«Nos aînés ont raison»: nouvelle tribune de militaires, en activité
«D’autres vaccins sont plus efficaces» que l’AstraZeneca: un début de revirement pour Macron?
Des policiers de plusieurs départements de France attaqués dans la nuit de samedi à dimanche
Tags:
morts, attaque, Niger
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook