Afrique
URL courte
Par
488
S'abonner

À la suite du décès du chef du gouvernement ivoirien, l’ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire Jobst Von Kirchmann a témoigné de la disparition d’un grand homme de la Nation ivoirienne.

Le chef du gouvernement ivoirien Hamed Bakayoko est décédé mercredi 10 mars en Allemagne des suites d’un cancer fulgurant à l’âge de 56 ans.

Samedi 13 mars, en marge de la cérémonie d’arrivée de la dépouille mortelle du Premier ministre Hamed Bakayoko, le représentant de l’UE a déploré la perte d’un grand homme

«Nous avons tous perdu un frère mais surtout la Côte d’Ivoire a perdu un grand homme. Ce moment est extrêmement triste», a salué Jobst Von Kirchmann.

Selon Jobst Von Kirchmann, l’illustre défunt n’a jamais oublié qu’il a été accompagné dans son ascension politique et sociale par des personnes. Il savait s’en souvenir, a-t-il estimé. «Pour moi, il avait les capacités pour parler à un jeune à Abobo comme à un chef d’État.»

Une cérémonie d’hommage de la Nation en son honneur est prévue mercredi 15 mars au Palais présidentiel.

Lire aussi:

Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Tags:
diplomatie, Union européenne (UE), décès, premier ministre, Côte d'Ivoire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook