Afrique
URL courte
Par
163113
S'abonner

La Cour constitutionnelle du Mali a déclaré vendredi Assimi Goïta, le colonel qui, en tant que vice-Président du Mali, a démis de leurs fonctions le Président Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane cette semaine, comme étant le nouveau Président intérimaire.

La Cour constitutionnelle du Mali a proclamé, vendredi soir, le colonel Assimi Goïta Président de transition du Mali suite à la démission de l'ancien Président de transition Bah Ndaw.

Décision de la Cour constitutionnelle

La Cour constitutionnelle a été saisie mercredi de la lettre de démission du Président Bah Ndaw, qui, selon elle, a entraîné «la paralysie et le dysfonctionnement» des organes de transition.
La Cour a ainsi conféré au vice-Président «les attributs et prérogatives de Président de transition pour conduire le processus à son terme».

«Le vice-Président de transition porte le titre de Président de transition, chef de l'État», a précisé la Cour constitutionnelle dans un arrêt justifié selon la Cour par les articles 7 et 8 de la Charte de la transition qui stipulent que «le Président de transition est secondé par un vice-Président» désigné dans «les mêmes conditions que lui» et que les deux peuvent être des personnalités civiles ou militaires.

Le colonel Assimi Goïta a informé la classe politique malienne vendredi de son souhait de désigner un Premier ministre dans les rangs du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) dont les manifestations ont fragilisé le régime du Président Ibrahim Boubacar Keïta, renversé le 18 août dernier.

Réunion des chefs d'État ouest-africains

Les leaders de ce mouvement ont porté leur choix sur le président du Comité stratégique, le Dr Choguel Kokalla Maïga, pour présider la Primature.

Un sommet extraordinaire de la CEDEAO se tiendra dimanche à Accra, au Ghana, pour examiner la réponse à apporter à la situation au Mali.

Lire aussi:

Une personne vaccinée peut-elle être considérée comme cas contact?
Découverte d’un charnier au Canada: qui étaient ces enfants victimes de la mission civilisatrice imposée par l’Occident?
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Tags:
Cour constitutionnelle, cour constitutionnelle, Mali
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook