Afrique
URL courte
Par
115
S'abonner

Les corps de vingt personnes soupçonnées d'être des mineurs illégaux ont été retrouvés dans la ville sud-africaine d'Orkney, située dans la province du Nord-Ouest, a indiqué mercredi la police locale.

Quinze corps ont été découverts mardi après-midi dans les environs d'Orkney, alors que cinq autres ont été retrouvés lundi soir, a déclaré le porte-parole de la police provinciale, Sabata Mokgwabone.

Il a ajouté que les circonstances de cette découverte macabre restent encore à déterminer. «Nous avons ouvert une enquêtes alors que les services compétents œuvrent pour définir l'identité des victimes», a-t-il précisé.

Les meurtres liés aux conflits entre mineurs illégaux dits «Zama-Zamas» sont récurrents en Afrique du Sud. Début juin, quatre personnes avaient été tuées dans un affrontement entre des mineurs illégaux dans la province de Mpumalanga, au nord-est du pays.

En décembre 2020, sept cadavres appartenant à des mineurs illégaux ont été découverts dans une mine située dans la province du Free state, au centre de l'Afrique du Sud.

L'insécurité reste l'un des graves problèmes qui ternissent l'image de l'Afrique du Sud. Un récent rapport du groupe de sondage mondial «Gallup» a classé l'Afrique du Sud cinquième pays le plus dangereux au monde.

En moyenne, l'Afrique du Sud enregistre 58,4 meurtres par jour, soit un taux de 35,8 meurtres pour 100.000 personnes, selon le dernier recensement démographique.

Lire aussi:

La relation «d’exception» France-Maroc appelée à se renouveler face aux nouveaux défis
«État Mafia»: des manifestants anti-pass s’en prennent à un pharmacien à Montpellier - vidéos
Un policier ouvre le feu pour protéger ses collègues d’une voiture-bélier
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook