Afrique
URL courte
Par
0 20
S'abonner

 Le Réseau africain des autorités de protection des données personnelles (RAPDP) a tenu, mardi à Rabat, son assemblée générale, consacrée notamment à la présentation du rapport d’activités du mandat 2018-2021 et à l'examen des demandes d’adhésion.

Les participants à cette assemblée, tenue en mode hybride (présentiel/distanciel), se sont aussi penchés sur les avancées réalisées au cours des trois dernières années et les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des programmes du Réseau.

Les exposés présentés ont porté sur le renforcement de capacités dans le domaine de la protection des données personnelles, la question de l’identité numérique et les aspects de la coopération avec l’Union africaine.

Dans une déclaration à la chaîne "M24", la présidente sortante du RAPDP, Marguerite Ouedraogo Bonane (Burkina Faso), a relevé que durant le mandat écoulé, l’organisation a établi un plan d’action qu’elle a essayé de déployer, notamment par la mise en place d’outils de travail, le renforcement de la coopération entre les autorités africaines compétentes, ainsi que l'amélioration de leurs capacités de mener à bien leurs missions.

«Nous pensons que nous avons atteint nos objectifs et sommes prêts aujourd’hui à passer la main à une autre autorité (nationale), en vue de poursuivre la mission», a-t-elle déclaré.

De son côté, Omar Seghrouchni, président de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), a souligné que le Réseau africain est confronté à de nombreux challenges, dans la mesure où le contient fait face à un ensemble de problématiques liées à la protection des données privées.

Les réflexions sont en cours et des échanges intenses sont menés ces derniers mois, en particulier pendant la phase de pandémie de la Covid-19, pour pouvoir accompagner le déploiement du digital en Afrique et rassurer les citoyens, les opérateurs et les gouvernements quant à la fiabilité des solutions digitales, a assuré M. Seghrouchni, souhaitant la mise en place d'un «digital de confiance».

Le programme de l'Assemblée générale comporte l'élection d'un nouveau bureau du RAPDP, qui est constitué de trois membres, à savoir le président, le vice-président et le secrétariat permanent.

Lire aussi:

Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
Des milliers de Parisiens réunis pour une nouvelle manifestation contre le pass sanitaire – vidéos
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook