Afrique
URL courte
Par
236
S'abonner

Quelque 600 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’électricité, a indiqué la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA-ONU), basée à Addis-Abeba.

La CEA-ONU qui a dévoilé mardi les conclusions d’une étude intitulée «Prix de l’énergie en Afrique : Transition vers une énergie propre pour l’industrialisation de l’Afrique», a ajouté que 900 millions d’Africains n’ont pas accès à un combustible de cuisson propre, relevant que les taux d’accès à l’électricité dans 24 pays du Continent sont inférieurs à 50 pc.

«Il est hors de question que l’Afrique progresse mieux si nous n’investissons de manière adéquate dans l’énergie et n’assurons pas un accès abordable pour tous», a souligné la Secrétaire exécutive de la CEA-ONU, Vera Songwe, exhortant les pays à s’assurer que les prix reflètent les coûts dans le secteur de l’énergie.

L’étude «déplore le fait que l’Afrique repose principalement sur les combustibles fossiles et les biomes au lieu de diversifier son approvisionnement en énergie primaire, compte tenu de sa pléthore de ressources (renouvelables et non renouvelables)».

«Les ménages utilisent 86 pc des biocarburants et des déchets d’énergie pour cuisiner, tandis que le secteur des transports consomme 78 pc du pétrole. Le gaz naturel est principalement utilisé dans le secteur industriel», souligne-t-on.

«L’accès à une énergie bon marché et propre est une composante essentielle de la transformation et de l’industrialisation de l’Afrique», a notamment relevé Oliver Chinganya, Directeur du Centre africain pour la statistique (ACS), qui a animé un wébinaire dédié à la présentation de cette étude.

Lire aussi:

Un Gilet jaune interpellé pour avoir remplacé le portrait de Macron par un QR code
Grève des sapeurs-pompiers: «Nous préférons attendre d’avoir des certitudes sur les vaccins»
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook