Afrique
URL courte
Par
180
S'abonner

Le Rwanda célébrera, le 24 septembre, l'emblématique Kwita Izina, cérémonie annuelle au cours de laquelle des gorilles de montagne nouveau-nés reçoivent un nom selon un rituel traditionnel à forte valeur symbolique.

En baptisant les bébés gorilles lors d’une célébration solennelle, les autorités rwandaises espèrent attirer l’attention autour de ces primates à dos argenté, une espèce menacée d’extinction, et de sensibiliser à la préservation de la faune sauvage et des animaux en danger.

«Pour la deuxième année consécutive, la cérémonie de Kwita Izina se tiendra virtuellement» en raison des restrictions sanitaires, a déclaré Ariella Kageruka, directrice du tourisme à l’Office rwandais de développement (RDB) lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cet événement national.
«Cette année, le Rwanda invite le monde entier à prendre part à cette célébration ultime de la vie, au cours de laquelle 24 gorilles nouveau-nés seront baptisés à l’occasion de Kwita Izina», a souligné la responsable, indiquant que quelque 328 bébés gorilles ont été nommés depuis le lancement de cette manifestation en 2005.

Selon RDB, l’édition 2021 de Kwita Izina mettra un accent particulier sur les efforts de conservation déployés au Rwanda, ainsi que sur les initiatives visant à étendre l’habitat naturel des gorilles de montagne.

Devenue une tradition vivace pour les Rwandais, Kwita Izina se déroule dans la localité de Kinigi, au pied du parc national des Volcans où vivent les primates, et coïncide avec la Journée mondiale des gorilles qui marque le jour où la célèbre primatologue Dian Fossey a créé le Centre de recherche Karisoke au Rwanda en 1967.

Aujourd’hui, le pays des mille collines abrite près de 35% de la population mondiale des gorilles de montagne. Cette population connaît un accroissement annuel qui profite non seulement au peuple rwandais, mais aussi aux visiteurs du monde entier désireux d’observer les plus grands primates au monde dans leur habitat naturel.

Pour Olivier Mukwaya, chercheur spécialisé dans la conservation des primates et ardent défenseur de la faune, les autorités environnementales du Rwanda ont accompli des progrès remarquables en matière de préservation de la faune.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Rwanda, gorille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook