Afrique
URL courte
Par
1100
S'abonner

Un total de 478 personnes ont été arrêtées durant plusieurs opérations menées dans la région Matabeleland, dans le sud-ouest du Zimbabwe, pour avoir enfreint les règlements environnementaux, ont annoncé mardi les autorités locales.

Les différentes interventions ont permis également de confisquer 31 camions et un grand nombre d'outils qui ont été utilisés pour ramasser du sable de carrière, a souligné le Conseil municipal de la ville de Bulawayo dans un communiqué.

Le directeur du logement et des services communautaires dans la municipalité, Dictor Khumalo, a déploré que l'abattage des arbres dans le Grand Bulawayo soit un phénomène qui prend une grande ampleur, appelant les autorités à infliger de lourdes pénalités aux contrevenants.

Lors des opérations menées conjointement par les gardes forestiers de Bulawayo et de la région de Ncema, un total de 54 contraventions ont été délivrées, permettant de percevoir une somme de près de 100.000 dollars, a précisé la municipalité.

La région de Bulawayo fait face durant les dernières années à des défis majeurs liés notamment aux risques environnementaux causés par la culture des berges des cours d'eau, l'orpaillage et l'abattage des arbres, principalement dans ses zones périphériques.

La police zimbabwéenne a lancé récemment une opération contre les mineurs illégaux accusés de détruire l'environnement et de polluer les sources d'eau.

Selon les services de police, plus de 9.000 orpailleurs illégaux ont été arrêtés cette année dans une opération policière contre les activités minières illicites à travers le pays.

Lire aussi:

La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Tags:
Zimbabwe, environnement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook