Amérique du Nord
URL courte
Par
6162
S'abonner

Le département des forêts de Virginie a alerté ses résidents sur l’afflux de chenilles couvertes de poils extrêmement toxiques. Il recommande de ne pas entrer en contact avec ces insectes.

L’État de Virginie enregistre un afflux de chenilles venimeuses qui exposent les humains à des risques d’éruption cutanée, de fièvre et même de vomissements.

«Tenez-vous à distance de cette chenille! Les poils de cette chenille sont en réalité des épines venimeuses qui provoquent une réaction douloureuse si on les touche», écrit le département des forêts de Virginie sur son compte Facebook.

Chenille chat

La chenille de type megalopyge opercularis est originaire des États du sud, tels que le Texas, le Missouri et le Maryland. Appelé chenille chat, l’animal possède des poils très toxiques et peut causer des troubles sérieux aux êtres humains. Mais après s’être transformée en papillon, la bête perd son poison.

La raison de cette présence inhabituelle de chenilles en Virginie cette année reste inconnue. Toutefois, un été particulièrement chaud aurait conduit à leur enracinement plus au nord.

«Si vous trouvez cette chenille, laissez-la tranquille»

Selon le département des forêts de Virginie, il vaut mieux éviter de toucher ces animaux. Dans le cas contraire, la personne entrant en contact est susceptible de subir des éruptions cutanées, de la fièvre, une inflammation des glandes et même des vomissements.

«Si vous trouvez cette chenille, laissez-la tranquille et laissez ses ennemis naturels contrôler leurs populations», prévient le département des forêts de Virginie sur son compte Facebook.

En cas de contact avec la chenille, il faut immédiatement retirer les poils qui pourraient rester «plantés» dans la peau, mettent en garde les médecins.

Lire aussi:

Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Trois scénarios à l'étude au sein de l'exécutif face à l'accélération de l'épidémie
Tags:
santé, papillons, États-Unis, Virginie, chenille
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook