Amérique du Nord
URL courte
Par
463
S'abonner

Le logiciel de gestion des détenus utilisé dans l’Arizona a connu une grave défaillance, rapporte la radio KJZZ. Alors que le bug affecte un système de crédits rendant possible une libération anticipée, des centaines de détenus ne peuvent pas quitter la prison.

Des centaines de détenus purgeant leur peine en Arizona et éligibles à une libération anticipée ne peuvent pas sortir de prison. Un bug informatique qui a rendu le logiciel de gestion incapable d'interpréter les lois actuelles sur les peines, est en cause, rapporte la radio américaine KJZZ en se référant au département des services correctionnels de l’État.

Ce dernier a indiqué qu’un problème informatique touchait le logiciel, connu sous le nom d’ACIS pour Arizona Correctional Information System, qui permet la gestion des détenus de cet État.

Selon la radio, le système ne prend pas en considération les crédits de libération anticipée des prisonniers. En effet, les détenus coupables de certains délits mineurs en Arizona peuvent quitter leur cellule bien avant le terme de leur peine en cumulant des crédits obtenus pour bonne conduite ou en participant régulièrement à la vie du centre pénitentiaire.

Le porte-parole du département des services correctionnels de l'Arizona, Bill Lamoreaux, cité par KJZZ, a déclaré que l’établissement avait été en mesure d'identifier 733 détenus potentiellement éligibles pour participer au programme de libération anticipée qui ne sont actuellement pas inscrits au programme.

Des problèmes déjà signalés

D’après la source, les autorités carcérales seraient au courant du problème depuis 2019. Mais la radio précise que d’autres détenus se retrouvent pénalisés.

Plusieurs employés des services correctionnels de l’Arizona avaient demandé à ne plus utiliser ce logiciel informatique après avoir fait face à de nombreux dysfonctionnements du logiciel depuis 2019, en vain.

Lire aussi:

Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Tags:
bug informatique, prison, Arizona, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook