Amérique du Nord
URL courte
Par
246728
S'abonner

Lors de sa première prise de parole en public depuis son départ de la Maison-Blanche, Donald Trump a déclaré que les États-Unis passaient de «la domination énergétique à la catastrophe énergétique» et qu’ils dépendront du pétrole provenant de Russie et du Moyen-Orient.

L’ancien Président Donald Trump n’a pas mâché ses mots le 28 février quant à la politique énergétique de Joe Biden en prenant la parole à l’occasion de la Conservative Political Action Conference, à Orlando en Floride.

«L’une de mes plus grandes fiertés en tant que Président a été de rendre l’Amérique énergétiquement indépendante. Les États-Unis sont devenus la superpuissance énergétique numéro une. Numéro une», a-t-il commencé.

«Catastrophe énergétique»

Pourtant, selon M.Trump, si les Démocrates «le font à leur manière» le pays passera de «la domination énergétique à la catastrophe énergétique».

«C’est ce que nous arrive. Vous devez voir ce qui se passe. Tout est fermé. C’est une catastrophe. Les coupures de courant que nous avons vu en Californie l’été dernier et tout le temps. La catastrophe liée à [l’énergie, ndlr] éolienne que nous observons au Texas», a-t-il ajouté. Et de conclure:

«Maintenant nous allons dépendre du pétrole de la Russie et du Moyen-Orient.»

Première prise de parole

Depuis son départ de la Maison-Blanche il y a près d’un mois et demi, c’était la première fois que Donald Trump prenait publiquement la parole. Il a refusé une nouvelle fois d’admettre sa défaite à l’élection présidentielle face à Joe Biden et n’envisage pas de prendre ses distances avec le Parti républicain.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
Tags:
énergie, Joe Biden, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook