Amérique du Nord
URL courte
Par
6726722
S'abonner

Chute dans l’escalier, «Présidente Harris»… Dans une interview accordée à Newsmax TV, Donald Trump s’est montré sceptique quant à la capacité de Joe Biden à se rendre compte de ses actes. Selon lui, le nouveau Président est encore «pire que Bernie Sanders sous stéroïdes».

Après la chute de Joe Biden dans l’escalier d’Air Force One, Donald Trump a espéré que le nouveau locataire de la Maison-Blanche n’allait pas devoir transférer ses pouvoirs à la vice-Présidente Kamala Harris en raison de son état de santé, et a exprimé ses doutes quant au fait qu’il comprenne bien ce qu’il signe.

«La question se pose: comprend-il ce qu'il signe? Il est pire que Bernie Sanders à son pire moment. Bernie Sanders sous stéroïdes n'aurait pas signé ce que Biden signe», a lancé Donald Trump sur la chaîne Newsmax TV.

Trump tacle Biden

Ce n’est pas la première fois que Donald Trump doute des aptitudes professionnelles de Joe Biden. Répliquant en août dernier aux critiques de Barack Obama, M.Trump avait mentionné son rival à la course présidentielle: «Si je suis là, c’est parce que Barack Obama et Joe Biden ont fait du mauvais travail».

Le milliardaire républicain a également moqué Joe Biden en commentant sa chute dans l’escalier d’Air Force One: «J’ai regardé Joe Biden monter l’escalier aujourd’hui et je me suis dit “je n’ai pas pu perdre contre lui”», cite le Daily Express.

Chute du Président

Joe Biden a trébuché à trois reprises vendredi 19 mars en montant dans Air Force One avant de s’envoler pour Atlanta. Il est tombé sur son genou et s’est rattrapé in extremis à la rampe métallique. Sa porte-parole, Karine Jean-Pierre, a ensuite tenu à assurer qu’il allait «très bien».

«Il y avait beaucoup de vent dehors. C’était très venteux. J’ai failli tomber en montant les marches moi-même», a-t-elle ajouté devant les journalistes.

Cette chute fait suite à toute une série d’incidents enflammant les médias au sujet de la santé du locataire de la Maison-Blanche et survient un jour après qu’il a appelé la vice-Présidente Kamala Harris «Présidente Harris».

Lire aussi:

Dérives sectaires et crise sanitaire: «Avec l’apparition du Covid-19, la médecine alternative a flambé»
L'Australie va indemniser certains membres de la «génération volée»
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
États-Unis, Joe Biden, Donald Trump, Bernie Sanders, santé, Kamala Harris
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook