Amérique du Nord
URL courte
Par
10235
S'abonner

«Et juste comme ça, nous faisons un pas de plus vers 1984 d’Orwell». Facebook a supprimé une interview vidéo accordée par Donald Trump mardi 30 mars en motivant ce choix par sa suspension suite à l’assaut du Capitole du 6 janvier.

Un porte-parole de Facebook a confirmé mercredi 31 mars à la chaîne de télévision NBC News la suppression d’une interview vidéo de Donald Trump, citant à l’appui la suspension de ce dernier de la plateforme. 

Mardi 30 mars, l’ex-Président a accordé une interview à sa belle-fille Lara Trump lors de l’émission en ligne The Right View téléchargée sur YouTube.

Lara Trump a publié via Instagram le mail reçu de la part de Facebook concernant la suppression de l’interview.

«Le contenu publié sur Facebook et Instagram avec la voix du Président Trump n'est actuellement pas autorisé sur notre plateforme (y compris les nouveaux messages dans lesquels le Président Trump parlera) et sera supprimé s'il est publié, ce qui entraînera des limitations supplémentaires sur les comptes qui l'ont publié», indique le réseau social.

Une source au sein de Facebook a confirmé à NBC News la véracité du mail.

Big Brother?

«Et juste comme ça, nous faisons un pas de plus vers 1984 d’Orwell. Wow», a commenté Lara Trump.

Selon la description de l'interview de 18 minutes de Lara Trump, l'ex-Président y a abordé «la censure des réseaux sociaux, la Chine, Joe Biden, les fake news et une potentielle course électorale en 2024». L'interview est disponible sur la plateforme vidéo Rumble, devenue populaire parmi les sympathisants de Trump après les élections.

Suite à l’assaut du Capitole du 6 janvier 2021, Twitch, Twitter, Facebook, YouTube et Instagram ont suspendu ou bloqué les comptes de Donald Trump en qualifiant ses messages d’appels à la violence. M.Trump avait appelé ses sympathisants, qualifiés de patriotes, à se comporter pacifiquement et à quitter les lieux.

Après son blocage sur Twitter, il a accusé le réseau social de «museler la liberté d'expression».

Trump bientôt sur sa propre plateforme

Plus énervé par le blocage sur Twitter que par sa défaite à la présidentielle, selon le témoignage de sa nièce, Donald Trump envisage de retourner sur les réseaux sociaux avec sa propre plateforme.

Ce retour a été annoncé par son conseiller Jason Miller le 21 mars sur la chaîne de télévision Fox News.

«Donald Trump sera de retour sur les réseaux sociaux dans deux ou trois mois avec sa propre plateforme, qui changera complètement les règles du jeu et attirera des dizaines de millions de nouveaux utilisateurs», a-t-il déclaré.

Entre-temps Donald Trump s’est doté d’un nouvel outil de communication en lançant cette semaine son site 45office.com («Bureau45», comme le 45e Président des États-Unis).

Trump n’est pourtant pas l’unique chef d’État sanctionné sur un réseau social.

Le 27 mars, Facebook a bloqué durant 30 jours le compte officiel du Président vénézuélien Nicolas Maduro et a supprimé sa vidéo vantant les mérites du médicament Carvativir contre le Covid-19. Le motif invoqué était d’«avoir violé nos politiques sur la désinformation […] qui pourrait mettre les gens en danger.»

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Tags:
vidéo, Facebook, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook