Amérique du Nord
URL courte
Par
7815287
S'abonner

«Vaccination» au lieu d’«escalade», «Сloutine» au lieu de «Poutine». Joe Biden, coutumier des bévues verbales, en a fait quelques-unes en prononçant un discours à la suite de l’introduction de nouvelles sanctions antirusses.

Le discours de Joe Biden faisant suite aux annonces de nouvelles sanctions américaines visant la Russie a été semé de lapsus verbaux. Le Président, qui s’était déjà qualifié de «machine à gaffes», s’est trompé en prononçant le nom de famille de son homologue russe… et pas que.

«Les États-Unis ne cherchent pas à lancer un cycle de vaccina… d’escalade et de conflit avec la Russie. Nous souhaitons une relation stable et prévisible», a lancé le chef de l’État américain tout en rappelant que si la Russie continuait à s'ingérer dans les affaires intérieures de son pays il était «prêt à prendre de nouvelles mesures pour y répondre».

Les sanctions ont été annoncées en lien avec de supposées cyberattaques et ingérences dans l'élection présidentielle de 2020 que Washington impute à Moscou.

Biden a alors fait une nouvelle gaffe se corrigeant:

«J’ai également indiqué clairement au Président Сloutine [sic] que les États-Unis… Poutine… sont inébranlables dans leur soutien à nos alliés et partenaires en Europe.»

«Machine à gaffes»

Joe Biden est appelé «machine à gaffes» depuis des années par les médias, un surnom dont il se réclame aussi.

En 2018, non encore candidat à la présidentielle, il avait dit lors d’une visite à l’université du Montana:

«Je vais être aussi direct que possible avec vous: je crois que je suis la personne la plus qualifiée dans le pays pour être Président», ceci avant d’ajouter: «Je suis une machine à gaffes.»

Des lapsus similaires ont également été faits pendant et après sa campagne électorale. Il a récemment appelé la vice-Présidente Kamala Harris «Président Harris». Il a aussi eu du mal à se souvenir du nom du chef du Pentagone, Lloyd Austin.

Lire aussi:

En continu: une roquette tirée depuis Gaza frappe un immeuble à Ashdod, plusieurs blessés
Tsahal affirme avoir déjoué une attaque du Hamas impliquant une arme sous-marine - vidéo
L’hôtel de ville de Nice arbore le drapeau israélien – photo
Tags:
erreurs, Vladimir Poutine, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook