Asie
URL courte
Par
22687
S'abonner

Suite au passage d’un destroyer de l’US Navy près des îles Paracels revendiquées par la Chine, Pékin a demandé à Washington de «mettre fin à ces démarches provocatrices».

Le destroyer USS John McCain est entré dans la zone autour des îles Paracels en mer de Chine méridionale sans en avoir reçu l’autorisation de Pékin, a annoncé un porte-parole de la diplomatie chinoise.

«Nous demandons aux États-Unis de mettre fin immédatement à ces démarches provocatrices [...] et de limiter leurs opérations militaires en mer et dans les airs», a déclaré le porte-parole dans un post sur le réseau social WeChat.

La Chine prendra toute mesure nécessaire pour protéger la souveraineté et la sécurité nationale, ainsi que pour maintenir la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale, assure l’officiel.

Les îles litigieuses

Situées à environ 300 km au sud-est de l’île chinoise de Hainan, les îles Paracels font l’objet d’une importante rivalité géopolitique, étant revendiquées à la fois par la Chine, le Vietnam et Taïwan.

Dans les faits, l’archipel est contrôlé depuis plus de quarante ans par Pékin qui les a militarisées en y installant notamment des missiles.

Lire aussi:

Le traitement anti-Covid de l’Institut Pasteur de Lille reçoit le feu vert pour les essais cliniques
Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
Euro 2020: Qui est Christian Eriksen, le joueur ayant perdu connaissance lors du match Danemark – Finlande?
«Les aspirines derrière»: le racisme antiblanc présent à la Marche des fiertés lyonnaise – vidéos
Tags:
litiges territoriaux, États-Unis, Chine, Mer de Chine méridionale, îles Paracels
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook