Asie
URL courte
Par
0 35
S'abonner

Des gaines d'assemblages de combustible pourraient être à l'origine du problème de l'EPR de Taishan, en Chine, a déclaré lundi un porte-parole du groupe français EDF.

Selon lui, les premières mesures laissant soupçonner des problèmes d'étanchéité de gaines de combustibles au sein de l'EPR de Taishan remontent à octobre 2020.

«Il est prématuré de dire s'il faudra arrêter le réacteur n°1 de Taishan pour régler le problème identifié», a ajouté le porte-parole.

L'électricien français a annoncé dans la matinée avoir été informé d'une augmentation de la concentration de certains gaz rares au niveau du réacteur EPR n°1 de cette centrale nucléaire située dans la province de Guangdong, dans le sud de la Chine.

Premier de ce type

L'EPR de Taishan est le premier de ce type à être entré en service, fin 2018. La centrale dispose d'un deuxième réacteur dont l'exploitation commerciale a commencé en septembre 2019.

Cette centrale, plus important projet de coopération sino-française dans le secteur énergétique, peut fournir au réseau électrique chinois jusqu'à 24 Terawatts d'électricité par an, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 5 millions de Chinois.

Quatre autres réacteurs du type de Taishan sont encore en cours de construction dans le monde: un en Finlande (Olkiluoto), un en France à Flamanville (Manche) et deux au Royaume-Uni (Hinkley Point).

Lire aussi:

Pass sanitaire: Bilan après la première semaine de mise en application
«Comme Zorro», «héroïques résistants»: un sénateur ironise sur l’opposition au pass sanitaire
Un judoka algérien suspendu après son forfait pour éviter d'affronter un Israélien
La France signale plus de 22.000 nouveaux cas de Covid-19, soit le 4e jour consécutif de hausse
Tags:
centrale nucléaire, gaz, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook