Ecoutez Radio Sputnik
    Élections en Russie

    L’œil de Moscou repère les fraudes aux législatives

    © Sputnik . Maxim Bogodvid
    URL courte
    La Main du Kremlin
    par La Main du Kremlin
    60498

    Fraudes massives lors des élections législatives russes ! Forcément, la presse occidentale s’en délecte, c’est encore La Main Du Kremlin qui manipule la démocratie. Seul grain de sable dans ce discours bien rodé, si le Kremlin est bien intervenu, c’est pour mettre en lumière lesdites fraudes !

    Large victoire du parti de Poutine aux dernières législatives! Le parti Russie Unie remporte en effet 54 % des suffrages. S'agissant de la Russie, il ne peut s'agir pour les hommes politiques et journalistes mainstream que d'un résultat biaisé. D'ailleurs, les preuves sont là! De nombreuses vidéos de bureaux de vote circulent sur le net, qui montrent des sbires à la solde de La Main du Kremlin, forcément, en train de bourrer les urnes. Passons rapidement sur le fait qu'aucune de ces vidéos ne permet de savoir pour quel parti ces zélés militants se livrent à cette douteuse pratique et supposons qu'ils travaillent effectivement pour Russie Unie.

    Le fait intéressant est ailleurs. Comment médias et réseaux sociaux ont-ils obtenu ces accablantes vidéos? Des opposants ont-il filmé en caméra cachée ces fraudes? La vérité est beaucoup plus simple, ils n'ont eu qu'à se les procurer auprès… de la Main du Kremlin elle-même! En effet, les autorités ont fait installer dans tous les bureaux de vote des caméras de surveillance, consultables en ligne. Toute personne prise la main dans le sac — ou dans l'urne, en l'occurrence — s'expose donc à de graves sanctions. Les fraudes rapportées à Rostov-sur-le-Don, au Daguestan et à Nijni Novgorod font déjà l'objet d'enquêtes et leurs auteurs seront certainement punis. De plus, les résultats de ces bureaux de vote n'ont pas été pris en compte par la commission électorale.

    L'information n'est guère mise en avant dans la presse mainstream, qui parle plutôt d'opacité, de fraudes et du manque d'observateurs russes pour repérer lesdites infractions. Là encore, soulignons que c'est le gouvernement de Poutine qui a rendu la présence desdits observateurs possible. Il est vrai que même en Russie, Alexei Venedictov, rédacteur en chef de la radio d'opposition Écho de Moscou a déploré le manque d'observateurs venus des partis libéraux, mais cela n'est pas imputable au Kremlin. Peut-être la présence de caméras de vidéosurveillance rendait-elle leur présence moins nécessaire?

    Bref, nombreux sont nos confrères qui ne sont pas gênés pour parler de manque de transparence pour ce scrutin qui s'est déroulé… sous l'œil des caméras. Cherchez l'erreur.

    Lire aussi:

    Législatives russes, des élections sans enjeux, vraiment?
    L'Ukraine ne veut pas d’élections russes sur "son territoire"
    Poutine: «Les Russes font confiance à Russie unie, il faudra justifier leurs attentes»
    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Tags:
    La Faute Aux Russes, La Main du Kremlin, fraude, élections législatives, observateurs, réseaux sociaux, médias, Législatives russes (2016), Russie unie (parti), Vladimir Poutine, Rostov-sur-le-Don, Daghestan, Nijni-Novgorod, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik