URL courte
Par
7226
S'abonner

Fatigue, mauvaise humeur, anémie et mal à la tête: telles sont les épreuves vécues par un journaliste d’Al Jazeera qui a eu le courage de vivre le régime alimentaire des réfugiés pendant une semaine. Le seul hic, c’est que l’homme, qui décrit excessivement les souffrances causées par le défi, le réalise… dans un environnement très confortable!

«Pouvez-vous imaginer manger comme un réfugié pendant une semaine?», se demande le journaliste Yara Elmjouie d'AJ+, une branche d'Al Jazeera qui produit des vidéos et des publications directement sur les réseaux sociaux.

Ainsi, le journaliste a décidé de se lancer dans le «Ration Challenge», un défi créé sur le Web pour tester la ration alimentaire livré par une ONG australienne aux réfugiés.

Un sujet sérieux de l'aide humanitaire aux réfugiés, n'est-ce pas? Toutefois, afin de livrer son message et démontrer son point de vue, notamment sur l'insuffisance des aliments et leur déficience en nutriments, le journaliste accompagne la vidéo par… de la musique joyeuse, des mimiques et un sourire brillant.

«Bien que j'ai fait des vidéos sur les réfugiés, je me suis toujours senti détaché de leurs épreuves», déclare M.Elmjouie avant de se lancer dans la peau d'un réfugié. Le seul hic, néanmoins, c'est qu'il l'a fait au beau milieu de son appartement ou de ses bureaux confortables, loin des conditions dans lesquelles vivent la plupart des réfugiés.

Malgré les conditions favorables autour du jeune homme, les souffrances causées par le repas destiné aux réfugiés semblent le stupéfier dès le premier jour du défi. Notamment, le journaliste se plaint vigoureusement de sévères maux de tête, de mauvaise humeur, de fatigue et même d'anémie au cours des sept jours du Challenge.

«Donc, vous vous êtes mis à ce régime alimentaire pendant une semaine et vous voulez faire un spectacle comme si vous étiez sur le point de mourir en raison d'une restriction calorique modérée de 1700?», a commenté un internaute.

En fait, cette musique décontractée, les souffrances exagérées du jeune homme et la présentation du sujet dans son ensemble rappellent une vague de vidéos très populaires, notamment celles de la société BuzzFeed, qui recueillent facilement des millions de vues. Par exemple: «Des gens se mettent au régime crudivore pendant une semaine», «Essayons le régime des modèles de Victoria's Secret pendant une semaine» ou encore «J'ai survécu à un budget alimentaire de collégien pendant une semaine».

Dans une tentative d'attirer attention du public sur le problème, AJ+, dont la rédaction anglaise se trouve à San Francisco, aux États-Unis, ne fait que… attirer l'attention sur le problème, sans fournir de détails sur les façons dont un internaute ordinaire pourrait contribuer au règlement du problème, sans par exemple, écrire des contacts des ONG, des fonds fiables auprès desquels l'on peut faire un don.

«Il est vraiment difficile d'oublier», finit le média.

La vidéo a recueilli plus d'un million de vues. Mais après… quoi?

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Lire aussi:

Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Tags:
régime alimentaire, réfugiés
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook