Ecoutez Radio Sputnik
    Caricatures

    Le recours à la force «nécessaire et légitime»

    Caricatures
    URL courte
    4034

    Les bombardements de la République fédérale de Yougoslavie étaient «nécessaires et légitimes», a déclaré le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg à l’agence serbe Tanjug.

    Le recours à la force «nécessaire et légitime»

    Selon Stoltenberg, l'opération Force alliée en mars 1999 a servi à «mettre un terme à une catastrophe humanitaire» qui était en cours au Kosovo à l'époque.

    «Le recours à la force par l'Otan était nécessaire et légitime», a-t-il souligné.

    Dans un communiqué publié samedi, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que l'Otan avait «torpillé les mécanismes garantissant la paix et la sécurité en Europe depuis plusieurs décennies» en bombardant l'ex-Yougoslavie.

    En 1999, la confrontation armée entre les séparatistes albanais de l'Armée de libération du Kosovo et la police serbe avait abouti aux bombardements par l'Otan de la République fédérale de Yougoslavie (comprenant à l'époque la Serbie et le Monténégro). Les frappes aériennes de l'Otan s'étaient poursuivies du 24 mars au 10 juin 1999. Le nombre exact de victimes est inconnu. Selon les estimations des autorités serbes, les bombardements ont fait environ 2.500 morts, dont 89 enfants. Quelque 12.500 personnes ont été blessées. L'estimation des dommages matériels varie entre 30 et 100 milliards de dollars selon les sources.

    L'opération militaire avait été lancée sans l'approbation du Conseil de sécurité de l'Onu, sur la base d'affirmations des pays occidentaux selon lesquelles les autorités yougoslaves se seraient livrées à des purges ethniques, créant ainsi une catastrophe humanitaire.

    Lire aussi:

    L’avocat de Christian Quesada dégaine une information choc sur la sexualité de son client
    Après plus de quatre heures sur la tour Eiffel, le «grimpeur» s’est rendu (images)
    Madonna et les candidats islandais sortent un drapeau palestinien lors de l’Eurovision en Israël (images)
    Tags:
    bombardements sur la Yougoslavie (1999), Conseil de sécurité de l'Onu, OTAN, Jens Stoltenberg, Kosovo, Yougoslavie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de caricatures

    • Poutine et Trump au sommet d'Helsinki
      Dernière mise à jour: 16:15 19.05.2019
      16:15 19.05.2019

      Rencontre Poutine-Trump? Le Kremlin renvoie la balle dans le camp de Washington

      La position des autorités américaines a tendance à évoluer précipitamment, a estimé le porte-parole du Kremlin. Rappelant la rencontre prévue entre Vladimir Poutine et Donald Trump en Argentine et annulée par Washington, il a indiqué que c’était désormais aux États-Unis de prendre l’initiative pour tenir un nouveau sommet.

    • Trump prive Ankara de son statut commercial préférentiel
      Dernière mise à jour: 18:36 17.05.2019
      18:36 17.05.2019

      Donald Trump prive Ankara de son statut commercial préférentiel

      Donald Trump a pris la décision de mettre fin à la participation de la Turquie au Système généralisé de préférences (SPG). Ce statut commercial préférentiel permettait à la Turquie d’exporter aux États-Unis des produits libres de droits de douane.

    • 80 km/h: marche arrière toute pour le gouvernement!
      Dernière mise à jour: 17:34 17.05.2019
      17:34 17.05.2019

      80 km/h: marche arrière toute pour le gouvernement!

      par Bruno Marty

      La limitation de 80 km/h à la carte? C’est en substance ce qu’a laissé entendre Édouard Philippe. Le Premier ministre a expliqué qu’il ne voyait «aucun inconvénient» à laisser la capacité aux présidents de conseil départemental de ne pas l’appliquer. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, s’est amusé de cette marche arrière de l’exécutif.

    • La partie américaine a menacé l’UE de conséquences économiques et politiques si cette dernière continuait de développer ses propres programmes d’armement
      Dernière mise à jour: 16:37 14.05.2019
      16:37 14.05.2019

      Les États-Unis veulent-ils interdire à l'UE de développer ses propres armes?

      Les États-Unis ont mis l’Union européenne en garde contre la poursuite de ses propres projets d’armement, lesquels impliquent la participation d’une partie tiers à condition que l’UE en garde les droits intellectuels, rapporte le journal espagnol El Pais.