Ecoutez Radio Sputnik
    Caricatures

    Bateau à l’aller, avion au retour: la traversée pas vraiment «écolo» de Greta Thunberg

    Caricatures
    URL courte
    Par
    9628
    S'abonner

    Greta Thunberg a voulu marquer les esprits en montrant qu’il était possible de ne pas émettre de gaz à effet de serre pour se rendre à New York. Si l’initiative était belle sur le papier, la réalité est cruelle. L’équipage du Malizia II reviendra en Europe… par les airs. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, s’amuse de cette incohérence.

    Bateau à l’aller, avion au retour: la traversée pas vraiment «écolo» de Greta Thunberg

    L’activiste Greta Thunberg se voulait exemplaire, c’est raté. La traversée de l’Atlantique à bord du voilier Malizia II, présentée comme «zéro carbone», va indirectement provoquer des émissions de gaz à effet de serre. En effet, le journal allemand Die Tageszeitung explique qu’au lieu de revenir par la mer, l’équipage du bateau prendra l’avion. Ainsi, l’organisation de ce voyage «écolo» exigerait au moins six billets d’avion, contre deux si Greta Thunberg s’était rendue à New York par les airs.

    Dans le détail, deux membres de l’équipe seront contraints de prendre l’avion pour ramener le voilier en Europe. Après la traversée, selon son porte-parole, le skipper allemand Boris Herrmann reviendra également chez lui par les airs. Les trois autres membres de l’équipage, dont le père de l’activiste, le détenteur du voilier Pierre Casiraghi et le réalisateur Nathan Grossman, quitteront New York eux aussi par avion.

    La militante suédoise est partie d’Angleterre, mercredi 14 août, vers New York, où elle est attendue au sommet mondial de l’Onu qui aura lieu le 23 septembre.

    Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

     

    Tags:
    écologie, Greta Thunberg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de caricatures