Caricatures

Brexit: le Royaume-Uni bientôt 51e État US?

Caricatures
URL courte
Par
11215
S'abonner

Pour Emmanuel Macron, le Royaume-Uni risque de devenir le «vassal» des États-Unis après l’officialisation du Brexit. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, a image-iné la marge de manœuvre de Boris Johnson face à l’administration Trump.

Brexit: le Royaume-Uni bientôt 51e État US?

«Le coût pour la Grande-Bretagne d'un Brexit dur [...] peut-il être compensé par les États-Unis? Non, et quand bien même ce serait un choix stratégique, ce serait au prix d'une vassalisation historique.»

Pour le Président français, le Royaume-Uni risque d’être un subordonné des États-Unis si les deux alliés historiques venaient à mettre en place un accord bilatéral. Le rapport de force entre les deux pays étant déséquilibré, le Royaume-Uni pourrait-il devenir un nouvel État US?

Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Sans précédent: la France recense plus de 13.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24h
Tags:
États-Unis, Royaume-Uni, Brexit, Emmanuel Macron, Boris Johnson, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de caricatures