Caricatures

Mois sans alcool: associations et addictologues pestent contre la «dérobade de l’État»

Caricatures
URL courte
Par
675
S'abonner

Le «Janvier sec» ne sera finalement pas soutenu par le gouvernement. Pour les associations et les addictologues, il s’agit d’une «dérobade de l’État», qui aurait cédé au lobby du vin.

Mois sans alcool: associations et addictologues pestent contre la «dérobade de l’État»
«Il y a eu des arbitrages sur un coin de table qui interrogent, alors que des budgets étaient fléchés et des gens au travail.»

Pour Nathalie Latour, déléguée générale de la Fédération addiction, l’abandon par le gouvernement du projet de «Mois sans alcool», qui devait se tenir en janvier prochain, est une «dérobade de l’État». Et pour cause, selon des associations et addictologues, Emmanuel Macron aurait cédé au lobby du vin.

En effet, lors de son déplacement en Champagne, le 14 novembre dernier, le Président de la République a rencontré des représentants de la filière. Dans une interview pour Vitisphère, le coprésident du Comité Champagne, Maxime Toubart, a déclaré que le Président leur a indiqué qu’«il n’y aura pas de Janvier Sec».

Une version que n’a ni confirmé ni infirmé les services de l’Élysée.

Le «Dry january» ou Janvier sec est une initiative venant d’outre-Manche, consistant à cesser ou ralentir sa consommation d’alcool le mois suivant les fêtes de fin d’année.

Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un expert met en garde contre une arme américaine qui serait capable de modifier le climat
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Tags:
vin, France, Emmanuel Macron, alcool
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de caricatures