Caricatures

Les Français, privés de vacances cet été?

Caricatures
URL courte
Par
Huitième semaine de confinement en France (27)
5917
S'abonner

Crise sanitaire oblige, bon nombre de personnes devront revoir leurs plans estivaux. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État chargé du tourisme. Exit les vacances à l’autre bout du monde, place aux territoires nationaux. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, imagine les prochaines sorties en bord de mer.

Les Français, privés de vacances cet été?

Crise sanitaire oblige, bon nombre de personnes devront revoir leurs plans estivaux. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’État chargé du tourisme. Exit les vacances à l’autre bout du monde, place aux territoires nationaux. Bruno Marty, caricaturiste pour Sputnik, imagine les prochaines sorties en bord de mer.

Le couperet est tombé pour les futurs estivants. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du tourisme, a déclaré mercredi 6 mai à France Info, que «le déplacement à plusieurs milliers de kilomètres, il est exclu». En clair, les Français qui avaient décidé de partir hors de l’Hexagone devront revoir leurs plans. Une décision que le chargé du tourisme a motivée par un «besoin de réassurance sanitaire».

«Le tourisme va reprendre par cercles concentriques, c’est-à-dire que le premier moteur de cette reprise touristique sera le tourisme national. Ce seront les Français qui iront à la redécouverte de nos terroirs, de nos territoires, de notre patrimoine. Je crois que les Français vont avoir une façon de pratiquer le tourisme un peu différente», a détaillé Jean-Baptiste Lemoyne à France Info.

La France pourrait pâtir de ces restrictions de déplacement. Et pour cause, elle reste la première destination touristique mondiale. En 2018, 89,4 millions d’étrangers ont visité le pays, générant plus de 56 milliards d’euros de recettes.

40 milliards d’euros par trimestre de pertes pour le tourisme en France

Avec la fermeture de l’espace Schengen et des frontières extérieures de l’Europe pour une durée indéterminée, l’impact économique pourrait être très important. Emmanuel Macron estimait dans son allocution du 13 avril que celles-ci le seraient «jusqu’à la mi-juillet au moins». Un manque à gagner que déplorait l’organisation mondiale du tourisme (OMT) dès l’annonce des premières mesures de confinement. Selon l’organisme, «les arrivées de touristes internationaux devraient baisser de 20% à 30% en 2020 par rapport aux chiffres de 2019. Cette baisse pourrait entraîner une diminution des recettes du tourisme international dans des proportions comprises entre 300 et 450 milliards de dollars.»

L’Union européenne à la rescousse?

La France, quant à elle, pourrait perdre jusqu’à 40 milliards d’euros par trimestre. Jean-Baptiste Lemoyne a rappelé que le l’industrie «génère pour tous nos territoires environ 170 milliards d’euros de recettes chaque année». Près deux millions de Français en vivent.

Conscientes du péril pour ce secteur, les institutions européennes travaillent d’ores et déjà sur des «règles finalisées et harmonisées», a indiqué Thierry Breton, Commissaire européen chargé du Marché intérieur. Il a également annoncé que sur le long terme, «nous aurons une intervention absolument massive». Actuellement, les 27 négocient un fonds de relance au montant «gigantesque», selon le Commissaire, qui a évoqué la fourchette de «1.000 à 2.000 milliards d’euros».

Cette caricature n’engage que la responsabilité du dessinateur.

Dossier:
Huitième semaine de confinement en France (27)

Lire aussi:

«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Des journalistes du Monde touchés par un bombardement dans le Haut-Karabakh, deux d’entre eux sont blessés
Kremlin: des agents de la CIA travaillent avec Navalny, lequel avait déjà reçu des consignes auparavant
Tags:
Jean-Baptiste Lemoyne, crise, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de caricatures