Ecoutez Radio Sputnik
    L'intégration musicale de la Russie et de l'Europe

    L'intégration musicale de la Russie et de l'Europe

    Culture
    URL courte
    0 13 0 0

    Le 26 Janvier, le huitième concert du cycle «L’Europe à travers les yeux des Russes. La Russie à travers les yeux des européens» a eu lieu dans la salle Rachmaninov au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou.

    Ce concert, dédié à la France, était précédé par une discussion avec le compositeur français Luis Naón et le jeune compositeur russe Alexeï Nadzharov.

    Le cycle de concerts de musique contemporaine, ainsi que des conférences et des discussions avec les compositeurs russes et européens, est organisé depuis mars de 2011 grâce au financement de l'Union européenne. L'idée principale, c’est de s’entendre les uns avec les autres, a déclaré dans une interview à Voix de la Russie l’inspirateur et le directeur artistique de ce projet, professeur du Conservatoire de Moscou, le compositeur Vladimir Tarnopolsky.

    «Nous présentons la musique russe dans le dialogue avec la musique des pays européens. Pour chaque concert, nous demandons à l'un des compositeurs étrangers d'écrire une pièce musicale, qui serait liée avec la Russie», explique-t-il. «Cela peut être n’importe quel lien culturel – la poésie, le paysage ou l’histoire. Nous proposons également à l'un des jeunes compositeurs russes d'écrire une pièce musicale, qui serait liée au pays-invité. Ainsi, deux premières mondiales ont lieu dans chaque concert. Le reste du programme de chaque rencontre musicale est construit autour de ces deux pièces, mais le leitmotiv principal est suivi. Ce leitmotiv, c’est le lien entre la musique russe et celle des autres pays, que nous essayons de trouver».

    Selon Vladimir Tarnopolsky, pour le développement de la culture musicale russe, la sortie sur un niveau international est primordiale.

    «En termes d’intégration, la situation réelle dans laquelle nous vivons aujourd'hui, est très mauvaise. Les musiciens – c’est une profession très internationale, nous voyageons beaucoup. Toutefois, ces contacts sont insuffisants, en particulier dans le domaine de la théorie de la composition musicale. C'est justement des projets comme «L'Europe à travers les yeux des Russes…», qui donnent aux compositeurs russes et les musiciens l'occasion pour une interaction étroite et les échanges culturels avec des compositeurs européens».
     
    Au concert, dédié à la France, l'ensemble de solistes du «Studio de la nouvelle musique» dirigé par Igor Dronov a joué la composition «Around The Bell», consacrée à la Russie et écrite par Luis Naón, un compositeur français d’origine argentine. Une autre pièce musicale, intitulée «Hypnagogic» et associée à la culture française, a été jouée. Elle a été écrite par Alekseï Nadzharov. Les étudiants et les enseignants du Conservatoire étaient présents dans une salle bondée, accompagnés du chef de la Représentation de l'UE en Russie Fernando Valencuela.

    Luis Naón, enseignant du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, disait beaucoup de positif du festival et faisait des compliments à son organisateur, Vladimir Tarnopolsky.

    «Il existe des projets similaires, mais ils n'ont pas de concept aussi clair», explique-t-il. «Par exemple, les compositeurs et les ensembles de différents pays se réunissent pour donner un concert. Cela permet de comparer la culture musicale et de comprendre ce qu'ils ont en commun et quelles sont leurs différences. Mais l'idée de Vladimir Tarnopolsky beaucoup plus claire».

    Comme l'a reconnu Luis Naón, il puise son inspiration dans les œuvres de Dostoïevski, Gogol, Moussorgski, Stravinsky, ainsi que dans le film «Andreï Roublev» de Tarkovski, car le thème central de sa composition «Around The Bell» se construit autour l’une des scènes de ce film.

    Le premier concert du cycle «L'Europe à travers les yeux des Russes. La Russie à travers les yeux des européens» s’est déroulé le 1 mars 2011 en Autriche. Des concerts avec la participation des compositeurs célèbres de Bulgarie, Grande-Bretagne, Roumanie, Pologne, Lettonie et Italie ont été organisés ensuite. Le dernier, neuvième concert de cette série au Conservatoire de Moscou, sera consacré à la Hongrie. Mais le projet ne va pas se terminer pour autant, car tous les 18 œuvres musicales des compositeurs russes et européennes joués à Moscou, seront présentées dans d'autres villes russes, notamment à Nizhny Novgorod et de Iaroslavl.

    Lire aussi:

    La mélodie de Game of Thrones à la turque enflamme le Net
    Le concert sur le Champ-de-Mars du 14 Juillet sera dirigé par le maestro russe Guerguiev
    Sanctions, «quelque chose de momentané. Partout il y a une sorte de crise dans l’art»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik