Ecoutez Radio Sputnik
    La mort du poète ou le sujet infini de l'histoire franco-russe

    La mort du poète ou le sujet infini de l'histoire franco-russe

    Photo: RIA Novosti
    Culture
    URL courte
    0 0 0

    Le 10 février est le jour du souvenir du poète Alexandre Pouchkine. Il y a 175 ans le plus grand poète russe est décédé d'une blessure mortelle.

    La mort de Pouchkine est un événement le plus réfléchi dans la culture russe. Le point du départ est bien sûr la poésie  de Mikhaïl Lermontov  « la Mort du poète », son manuscrit a été diffusé le jour de la mort de Pouchkine. Ensuite cette tragédie était présente dans l'art de presque tous les grands peintres de Russie.

    Cependant, la mort d'Alexandre Pouchkine c'est non seulement l'histoire culturelle russe, mais aussi française. En Russie tous les écoliers savent le nom  du tueur de Pouchkine, c'est le Français Georges d'Anthès, lieutenant au régiment des Chevaliers Gardes. Il a fait ouvertement la cour à la femme de Pouchkine. La haine pour   d'Anthès  c'est presque une émotion native des Russes. Et alors, quelle attitude ont les Français modernes  envers ce « couple » Pouchkine – d'Anthès? Le philosophe français, slaviste et traducteur de Pouchkine qui a passé plusieurs années en Russie et qui est devenu ami de la culture russe Georges Nivat a répondu à cette question à la « Voix de la Russie ».

    En France  d'Anthès n'est pas du tout connu, déclare  Georges Nivat. C'est un zéro, il n'existe pas. A son époque il voulait comme n'importe quelle personne mondaine exagérer  son importance. Mais aujourd'hui il n'existe pas, alors que Pouchkine est connu comme un poète européen. Le mot « le couple » m'étonne, à mon avis, il n'y a pas de couple. C'est le duel et c'est l'histoire de Pouchkine et de sa femme. Il y a de très bons livres à ce sujet  de l’écrivaine italienne Serena Vitali  qui étudie Pouchkine.  Le sujet de la mort du poète, est un grand sujet de la poésie russe, raconte  Georges Nivat.

    Aujourd'hui il faut parler de Pouchkine non pas en rapport avec d'Anthès mais en rapport avec Dante c'est le niveau sur lequel il faut envisager Pouchkine dans la culture européenne.

    Selon Georges Nivat, la France d'aujourd'hui connaît Pouchkine, mais pas très bien. Cependant, on peut dire que la raison du manque de la popularité est  «valable ». Elle consiste en ce que les traducteurs de Pouchkine ont du mal  à traduire ses poésies, croit Georges Nivat.

    L'histoire des rencontres culturelles franco-russes est très compliquée et elle se développe dans les siècles jusqu'à présent, - a dit Gorges Nivat pour terminer. - Alexandre Pouchkine sera toujours présent dans cette histoire.

    Lire aussi:

    Le Café Pouchkine Paris, savant mélange entre traditions russes et luxe à la française
    La poésie russe fleurit à Copenhague: le Danemark inaugure une statue de Pouchkine
    L’histoire méconnue des relations russo-africaines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik