Ecoutez Radio Sputnik
    Un nouveau souffle pour le Mariinski

    Un nouveau souffle pour le Mariinski

    Photo : RIA Novosti
    Culture
    URL courte
    0 0 0

    Inépuisable source d’énergie, inamovible directeur du Théâtre Mariinski, chef des majeurs festivals de musique classique à Moscou et à Saint-Pétersbourg et désormais responsable du Concours Tchaïkovski, le Maestro Valery Guerguiev a donné ce mardi une conférence de presse à Paris. Dans la résidence de l'Ambassadeur de Russie accueillit par Monsieur l’Ambassadeur, Alexandre Orlov, il a présenté le nouvel opéra de Saint-Pétersbourg le Mariinski II et a annoncé ses futurs projets artistiques.


    L’année 2013 sera riche en événement pour le célèbre théâtre. Tout d’abord la capitale culturelle de la Russie, comme on appelle souvent Saint-Pétersbourg, attend la grande ouverture de la nouvelle scène de l’Opéra historique. L’inauguration est prévue en mai et selon le directeur Gergiev, elle se déroulera en plusieurs étapes. Tout d’abord – un concert pour les artistes honorés de Mariinski qui est annoncé pour le 1 mai. Suite à ça -- la cérémonie officielle avec les Grands artistes qui viendront de tous les coins du monde. Le maestro ne voulait pas dévoiler la distribution, mais a laissé s’échapper les noms de Anna Netrebko et Placido Domingo. Un spectacle de ballet et un d’opéra vont poursuivre ce marathon final sur la nouvelle scène du Théâtre Mariinski.

    Un marathon dont les précurseurs n’ont pas toujours été sans taches. En 2003 le concours international pour la prestigieuse construction a été remporté par l’architecte français Dominique Perrault. Mais au bout de 4 ans son projet avec un toit en verre avoué trop compliqué pour la réalisation, a vite abouti à un rejet. Dans un délai très court un nouveau bureau d’architecte a été trouvé et un nouveau plan de Mariinski II, beaucoup plus simple, a été accepté. Ce sont les architectes canadiens du bureau Dimond Schmitt Architects qui ont finalement construit le nouveau théâtre de 80 000 m2 et 2000 places juste en face du Mariinski historique. Le coût de l’un des plus grands espaces lyrics est estimé à 21 milliards de roubles, argent rassemblé par l’Etat russe.

    Dans l’interview pour La Voix de la Russie Valery Guerguiev avoue être satisfait de la nouvelle scène du Théâtre Mariinski, qui nécessite tout de même selon le Maestro des travaux finaux :

    « Si je n’étais pas satisfait par ce projet, je le dirais. Je n’ai pas peur de dire les choses tels que je les pense. Je trouve que les travaux ont été réalisés par de grands spécialistes, en particulier au cours de la dernière année quand le projet a été rejoint par le prestataire régional « Tekhnostroi » ainsi que la Direction Fédérale. Ils ont fait un travail colossal. Evidement qu’il reste des choses à finir. Nous avons à peine réalisé les tests acoustiques de la fosse d’orchestre, nous avons écouté des chanteurs brillants, et nous avons même vu dansé Oulyana Lopatkina, La Mort du Cygne. Néanmoins ce n’est encore qu’un début. Les premiers trois mois seront décisifs, ensuite pendant une saison entière nous allons faire différentes expériences au théâtre. C’est probable qu’on changera les spectacles chaque jour, ou qu’on les répartisse en blocks. C’est un programme énorme, très volumineux dont le plan exact est encore en élaboration ».

    2013 c’est une année marquante non seulement pour le Théâtre Mariinski, mais également pour celui qui tient cette marque à la hauteur, Valery Guerguiev fête sa 25ème année de direction de ce théâtre. Comme d’habitude le Maestro est en forme de travail excellente et plein de projets ambitieux – des nouvelles productions, des tournées internationales et l’enregistrement de grands spectacles de Mariinski en format DVD ou même 3D.

    Lire aussi:

    Pas que du foot: les fans français se rendent au théâtre et y sont agréablement surpris
    Salle pleine pour le premier spectacle d’après-guerre à Alep
    Le gala du Kremlin Vedettes du ballet du XXIe siècle
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik