Ecoutez Radio Sputnik
    La fausse musique des sanctions

    La fausse musique des sanctions

    © Photo : RIA Novosti
    Culture
    URL courte
    0 0 0

    Le XIIIe festival international de musique pop connu sous le nom de « Nouvelle vague » se déroule ces jours-ci à Jurmala en Lettonie. Le festival s’est ouvert cette année sur fond d’un scandale diplomatique. C’est que le ministère letton des AE a déclaré persona non grata trois participants du côté russe. Le ministère russe des AE a exprimé une protestation à l’ambassadeur letton à Moscou en rapport avec le refus de visas opposé aux chanteurs.

    La « liste noire » lettonne inclut les chanteurs populaires Iossif Kobson, Oleg Gazmanov et Valeria. Comme l’a fait savoir auparavant la partie lettonne, la liste en question comprendra les personnes qui « ont agressivement soutenu » le rattachement de la Crimée à la Russie et « ont publiquement critiqué en termes dépréciatifs les démarches de l’Ukraine ». Pourtant, les artistes russes ne se sont permis aucune prise de position agressive et péjorative. Selon Iossif Kobson, la vraie raison de cette sanction est ailleurs : C’est une action arbitraire du ministre letton des AE qui, comme je l’ai appris, a décidé d’aller au-devant des États-Unis pour mériter leurs compliments. L’Europe qui se veut démocratique viole ouvertement les droits du citoyen, de l’homme et de l’artiste à la libre circulation… Tous les droits sont violés en bloc !

    Le geste inamical du ministre letton a indigné de nombreux Russes. Aussi, l’écrivaine Maria Arbatova a rappelé que « l’Union Européenne se positionne comme un espace où les gens ne sont pas discriminés par des raisons idéologiques ». Et d’ajouter : « après cette sanction pour « délit d’opinion », soit la Lettonie ne fait plus partie de l’UE, soit l’UE a amorcé un mouvement de rapprochement avec la Corée du Nord. Certains Lettons en vue ne cachent pas non plus leur étonnement. C’est le cas du maire de Riga Nil Ouchakov qui a fait remarquer que « son pays sera tout à fait tranquille quand on aura ajouté à la « liste noire » l’impérialiste Kouklatchev avec ses chats chauvins. Mais blagues à parce que cet incident révoltant dans les relations entre la Russie et la Lettonie, ne restera pas sans suites, a confié à La Voix de la Russie le député de la Douma (parlement russe) Dmitri Viatkine :

    Nos représentants dans les organisations européennes ont toujours défendu à pied ferme nos citoyens et les intérêts des citoyens des autres pays en ce qui concerne le respect de leurs droits. Que le Lettonie se permette les persécutions absolument infondées et défiant le droit international pour des motifs politiques, nous ne manquerons pas de le déclarer à haute voix dans toutes les instances internationales, partout où c’est possible.

    Le festival « Nouvelle vague » va cependant de succès en succès. Les interprètes russes y sont largement majoritaire tant dans le jury des jeunes chanteurs que parmi les compétiteurs et aux concerts journaliers. Ils sont vivement accueillis par le public. Oleg Gazmanov qui devait se produire à Jurmala ne doute pas que les relations finiront par se normaliser aussi bien entre la Russie et la Lettonie qu’entre la Russie et l’Ukraine :

    Je voudrais demander à toutes les personnes indépendamment de leur nationalité et du lieu de résidence de ne pas souffler sur le feu de ce conflit monté de toute pièce et de comprendre qu’on cherche à nous dresser les uns contre les autres par tous les moyens imaginables et inimaginables. Je pense qu’il faut développer les relations culturelles et d’affaires, se fréquenter et écouter la musique.

    Le festival de Jurmala prendra fin dimanche 27 juillet, quand le jury aura dressé le bilan du concours et remis les prix aux gagnants. Le public du festival assistera à la fin à un grandiose concert de gala.

    Lire aussi:

    «La diabolisation de la Russie n'est pas une politique: c'est le signe de son absence»
    Les Russes, discriminés en Lettonie, saisissent la Cour pénale internationale
    L'Otan muscle sa présence en Lettonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik